Tour d’Europe des stades: derbys en Angleterre, arbitre pionnière en Italie

La dernière opposition entre Arsenal, ici à l'attaque, et Tottenham s'est déroulée au stade de Londres, le 12 mai 2022afp.com - Glyn KIRK

Derby Arsenal-Tottenham à Londres samedi, City-United à Manchester dimanche: les querelles de voisinage s’invitent au sommet du Championnat d’Angleterre ce week-end, marqué en Italie par les débuts de Maria Sole Ferrieri Caputi, première femme arbitre à diriger un match de Serie A.

– Angleterre: derbys au sommet –

Week-end de derbys en Angleterre pour la 9e journée de Premier League, avec deux chocs brûlants dans le haut du classement.

Dès samedi 13h30 le derby du nord de Londres verra Tottenham, 3e, aller défier le leader Arsenal, qui ne le devance que d’un point, à l’Emirates Stadium.

Les hommes de Mikel Arteta, qui enchaîneront par la réception de Liverpool, huit jours plus tard, testeront leurs ambitions de jouer le titre, les Gunners ayant peiné à prendre des points contre les cadors les années passées.

L’autre grand moment du week-end sera le derby de Manchester à l’Etihad, dimanche à 15h00.

Pour ne pas décrocher du wagon de tête, United, 5e avec 12 points et un match en moins, devra absolument stopper la machine Erling Haaland, 11 buts en sept matches de Premier League avec City, 2e à un point d’Arsenal.

Autre affiche intéressante à suivre, samedi à 16h00: Liverpool (8e, 9 pts) qui doit impérativement battre Brighton (4e, 13 pts) pour le premier match des « Seagulls » après le départ à Chelsea de Graham Potter, remplacé par l’Italien Roberto De Zerbi.

Dans le même temps, Potter dirigera justement pour la première fois les Blues (7e, 10 pts) en championnat lors du court déplacement à Crystal Palace (16e, 6 pts).

– Espagne: choc des damnés –

En Espagne, place au duel des damnés: le Séville FC, 15e de Liga à un point de la zone rouge après un début de saison catastrophique (une seule victoire en six matches), cherchera un premier exploit samedi à 18h30 contre l’Atlético Madrid, lui aussi à la traîne (7e à huit points du Real).

Une nouvelle occasion de redresser la barre pour l’entraîneur sévillan Julen Lopetegui, fragilisé.

Dans la foulée, le FC Barcelone, privé de nombreux joueurs blessés durant la fenêtre internationale (Ronald Araujo, Jules Koundé, Memphis Depay, Frenkie de Jong…), se déplace à Majorque à 21h00 pour continuer de mettre la pression sur le leader madrilène.

Le Real Madrid, justement, reçoit Osasuna dimanche (21h00) avec le retour attendu de son attaquant-star Karim Benzema, qui a profité de la fenêtre internationale pour soigner sa blessure à la cuisse droite.

– Italie: première au siffet –

C’est une première en Italie: l’arbitre italienne Maria Sole Ferrieri Caputi (31 ans) va devenir la première femme de l’histoire à diriger un match de Serie A dimanche lors de la rencontre entre Sassuolo et la Salernitana.

Après avoir déjà dirigé en Serie C (troisième division), en Serie B et en Coupe d’Italie, elle va désormais découvrir l’élite, suivant les traces d’autres pionnières, comme l’Allemande Bibiana Steinhaus et la Française Stéphanie Frappart.

Lors de cette 8e journée, c’est l’heure du rachat pour l’AC Milan, l’Inter Milan, la Juventus Turin et l’AS Rome, tous battus lors de l’ultime journée avant la trêve internationale.

L’Inter (7e, 12 points), sans doute encore privée de Romelu Lukaku, et la Roma (6e, 13 pts) se retrouvent samedi à San Siro afin de ne pas se laisser distancer par les coleaders Naples et l’Atalanta Bergame (17 pts).

L’AC Milan (5e, 14 pts) doit aussi reprendre sans deux pièces importantes -ses internationaux français Mike Maignan et Theo Hernandez sont blessés- samedi à Empoli (14e) pour oublier sa première défaite contre Naples (1-2).

La Juventus (8e, 10 pts) est aussi en quête de rebond face au Bologne (16e) de Thiago Motta. L’entraîneur Massimiliano Allegri, plus que jamais sous pression, est encore privé d’Angel Di Maria, suspendu deux matches après son exclusion contre Monza (0-1).

– Allemagne: l’Union Berlin guettée –

Avec 17 points, l’Union Berlin est l’inattendu leader de la Bundesliga après sept journées, dernière équipe encore invaincue (cinq victoires et deux matches nuls). Le déplacement samedi (15h30) sur la pelouse de l’Eintracht Francfort (7e avec 11 points) servira de test pour les hommes d’Urs Fischer.

Le Bayern de Julian Nagelsmann, qui réalise son plus mauvais début de saison depuis 2010 (5e, avec 12 points en 7 matches), devra absolument redresser la barre vendredi (20h30) à domicile contre le Bayer Leverkusen, après quatre matches sans victoire, dont une défaite à Augsbourg.

Avant le « Klassiker » de la semaine prochaine contre le Bayern, Dortmund (2e avec 15 points) se déplace samedi (15h30) à Cologne, où l’attaquant français du Borussia Anthony Modeste retrouvera ses anciens coéquipiers.

Le RB Leipzig, englué dans le milieu du classement (12e) avec seulement 8 points, a l’occasion de repartir de l’avant face à la lanterne rouge Bochum.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s