Amical: boussole du Brésil, Neymar prêt à mettre le cap sur le Mondial

Neymar à l'échauffement avec le PSG avant le match de Ligue des champions contre le Maccabi Haifa le 14 septembre 2022 à HaifaNeymar à l'échauffement avec le PSG avant le match de Ligue des champions contre le Maccabi Haifa le 14 septembre 2022 à Haifa afp.com - RONALDO SCHEMIDT

Neymar à la barre: vent en poupe avec le Paris SG, la superstar a retrouvé la forme, l’envie et l’inspiration pour guider le Brésil au Mondial-2022, que la Seleçao prépare vendredi avec un match amical contre le Ghana (20h30) au stade Océane du Havre.

Plus qu’un match de préparation pour le Brésilien, c’est l’occasion de confirmer son retour en grâce et, peut-être, de se rapprocher encore du record de buts du « Roi » Pelé en sélection (77 buts, contre 74 pour Neymar).

Difficile de reconnaître l’attaquant affûté et impliqué de ce début de saison quand on se souvient du joueur en souffrance de l’automne 2021… A l’époque, entre méforme et blessures, il avait signé en Colombie (0-0) l’une de ses plus pâles copies sous le maillot de l’équipe nationale: passes mal ajustées, dribbles ratés, manque de vivacité…

Traînant son spleen, « Ney » avait alors confié que la Coupe du monde au Qatar serait probablement « la dernière » pour lui, faute de « mental » pour « supporter encore plus de football ».

Un coup de tonnerre au Brésil, où le Parisien (30 ans) reste vu comme le leader de sa génération. Un attaquant capable de mener le Brésil à un sixième sacre planétaire, en dépit d’un palmarès où ne figure pour l’heure que la défunte Coupe des Confédérations (2013) et la médaille d’or olympique (2016) — il était blessé lors de la Copa América remportée en 2019 –.

En un an, tout a changé.

– « Un grand pro » –

Neymar, que le PSG envisageait de laisser partir en cas d’offre satisfaisante à l’intersaison, a chassé les doutes et repris pied au plancher: 11 buts et 8 passes décisives en 11 matches officiels, alors que l’ex-prodige de Santos restait sur la saison la moins prolifique de sa carrière sur le plan individuel.

L’entraîneur parisien Christophe Galtier a même salué l' »équilibre » qu’il apporte au sein du trio d’attaque « MNM » avec Lionel Messi et Kylian Mbappé: « +Ney+ peut être ce joueur qui a le meilleur repli défensif », a-t-il noté, signe que le Brésilien n’hésite pas à répéter les efforts. « Je savais que c’était un grand joueur, je découvre que c’est un grand pro », fait valoir Galtier.

De son côté, son sélectionneur Tite a vanté mercredi le travail accompli par le joueur avec son préparateur physique Ricardo Rosa pour remonter la pente.

« Félicitations, Neymar ! Félicitations Ricardo Rosa ! Félicitations PSG ! », a énuméré le technicien en conférence de presse au Havre.

– Tite: « Actuellement, il vole » –

« Le rendement technique des athlètes et professionnels extraordinaires est liée à leur rapidité de réflexion et d’exécution. La vitesse et l’exécution doivent être synchronisées, et dans son cas, elles le sont. Actuellement, il vole », s’est félicité Tite.

L’attaquant a certes connu une petite frayeur mercredi à l’entraînement, avec une coupure à un genou selon le média brésilien GloboEsporte, mais il devrait a priori être apte face au Ghana.

Avec « Ney » et une nouvelle génération offensive, incarnée par le Madrilène Vinicius, le Barcelonais Raphinha ou encore l’ailier de Tottenham Richarlison, le Brésil peut s’imaginer un nouveau destin planétaire, vingt ans après son dernier sacre mondial en 2002.

Il lui faudra pour cela s’extirper d’un groupe G relevé au Mondial-2022 (20 novembre-18 décembre), avec le Cameroun, la Serbie et la Suisse.

D’où l’intérêt des deux matches de préparation programmés sur le sol français, vendredi au Havre, et mardi face à la Tunisie au Parc des Princes: la Seleçao, invaincue pendant la phase de qualification sud-américaine, va pouvoir roder son système de jeu contre deux autres sélections mondialistes… et s’en remettre à Neymar pour montrer la voie.

« Je ferai tout pour arriver (au Mondial) en pleine forme, je ferai tout pour gagner avec mon pays, pour accomplir mon plus grand rêve depuis tout petit. Et j’espère pouvoir y arriver », avait prévenu l’attaquant parisien à l’automne 2021. Son début de saison prouve qu’il s’en est donné les moyens.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s