L1: un carton rouge express, des sorties inquiétantes, l’OM freiné par Mandanda

Le gardien Steve Mandanda ovationné pour son retour au stade Vélodrome de Marseille avec Rennes, le 18 septembre 2022 afp.com - Nicolas TUCAT

Un carton rouge après neuf secondes à Nice, deux sorties sur civière à Brest, Steve Mandanda de retour au Vélodrome avec Rennes (1-1): dimanche, la huitième journée de Ligue 1 a produit des images fortes, en attendant OL-PSG en soirée.

– Todibo, rouge direct –

Nice-Angers (0-1), 15h00: l’attaquant du SCO Abdallah Sima donne le coup d’envoi, file vers le but niçois, réceptionne une passe et se fait bousculer par Jean-Clair Todibo, plein axe, après cinq secondes. L’arbitre Bastien Dechepy sort le carton rouge quatre secondes plus tard, à la stupeur générale!

Le statisticien Opta n’a pas trouvé trace d’une expulsion aussi rapide depuis qu’il analyse la Ligue 1, en 2006. Todibo repousse assez loin la précédente contre-performance du Toulousain Maxime Spano, sorti après 39 secondes à Lille en 2014.

A Reims, défait 3-0 par Monaco (buts de Golovin, Minamino et Ben Yedder), un autre carton rouge a fait parler: celui du défenseur Bradley Locko, après une semelle sur un adversaire venu contrer sa passe…

« L’arbitre a tué le match », a lâché l’entraîneur rémois Oscar Garcia, et « ce n’est pas la première fois ». Son président Jean-Pierre Caillot est d’ailleurs suspendu jusqu’au 31 décembre pour avoir critiqué l’arbitrage après Reims-Lyon (1-1) fin août.

– Mandanda, l’ovation –

Figure historique de l’OM, avec un record de 613 matches joués, Steve Mandanda a été ovationné pour son retour au Stade Vélodrome, maillot de Rennes sur le dos, avec des applaudissements nourris pour « Il Fenomeno », son surnom à Marseille, au moment de l’échauffement.

Le gardien de 37 ans est reparti en Bretagne avec un point dans les bagages (1-1) car Mattéo Guendouzi, malheureux avec un but contre son camp (25e), s’est rattrapé d’une tête rageuse (52e).

L’OM est premier du championnat mais peut se faire doubler par le Paris SG, en déplacement dimanche (20h45) à Lyon, et par Lens qui joue à Nantes (17h05).

– Blessures spectaculaires –

La rencontre Brest-Ajaccio (0-1) a connu une inquiétante première période, avec deux joueurs violemment touchés à la tête et contraints de sortir sur civière.

Quelques secondes après le coup d’envoi, le gardien de l’ACA Benjamin Leroy (33 ans) s’est pris la cuisse ou le genou d’un partenaire de plein fouet alors qu’il tentait de capter un ballon filant vers l’attaquant brestois Islam Slimani. Les secours l’ont longuement examiné avant de l’évacuer.

A la 28e minute, un duel aérien a ensuite laissé sur le carreau Noah Fadiga, sonné dans un choc tête contre tête avec Ismaël Diallo. Le latéral brestois de 22 ans a quitté la pelouse aussi sur civière, levant un pouce pour tenter de rassurer l’assistance.

Ajaccio signe son premier succès de la saison grâce à Romain Hamouma (65e). Les Corses restent derniers mais avec un seul point de retard sur Brest et Strasbourg.

– Bouffée d’air pour Troyes –

Dans l’autre rencontre de l’après-midi, Troyes s’est imposé à Clermont (3-1). Cette troisième victoire de la saison, après deux défaites de rang, propulse l’Estac à la 10e place.

Mal embarqués après un but du capitaine clermontois Johan Gastien (3e), les visiteurs ont pris le meilleur avec un doublé de Mama Baldé (24e, 53e) et un dernier but de Renaud Ripart (82e).

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s