Sommet de l’OCS: Modi dit à Poutine que l’heure «n’est pas à la guerre»

Le Premier ministre indien Narendra Modi et le Président Vladimir Poutine le 16/09/2022 AFP

Le président russe Vladimir Poutine a assuré vendredi au Premier ministre indien Narendra Modi qu’il souhaitait terminer «le plus vite possible» le conflit en Ukraine, tout en disant comprendre les «inquiétudes» de l’Inde à ce sujet. 

«Je connais votre position concernant le conflit en Ukraine, vos inquiétudes (…) Nous allons tout faire pour que tout se termine le plus vite possible», a dit M. Poutine lors d’un entretien avec M. Modi en marge d’un sommet régional à Samarcande, en Ouzbékistan.

«Malheureusement, c’est juste que la partie adverse, les dirigeants de l’Ukraine, a refusé tout processus de négociation, et a indiqué qu’elle voulait atteindre ses objectifs par la voie militaire, sur-le-champ de bataille», a poursuivi Vladimir Poutine, selon un échange retransmis à la télévision russe.

Le chef du Kremlin a également affirmé que les relations entre l’Inde et la Russie «se développaient» et que les deux pays avaient un «partenariat privilégié».

Modi dit à Poutine que l’heure «n’est pas à la guerre»

Le Premier ministre indien Narendra Modi a déclaré au président russe Vladimir Poutine que l’heure n’était «pas à la guerre», vendredi, en marge d’un sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Samarcande, en Ouzbékistan, selon des images télévisées. 

«Excellence, je sais que l’heure n’est pas à la guerre», a déclaré M. Modi à M. Poutine à Samarcande, au début de leur première rencontre en tête-à-tête depuis l’invasion de l’Ukraine par les forces russes, selon des images diffusées par le radiodiffuseur de service public indien Doordashan.

Mais M. Modi a toutefois souligné l’importance de «la démocratie, de la diplomatie et du dialogue».

Les deux dirigeants discuteront de «la manière d’avancer sur la voie de la paix», a ajouté le Premier ministre indien.

L’Inde s’est abstenue de condamner explicitement l’invasion russe de l’Ukraine, qui a fait grimper en flèche le prix du pétrole et d’autres produits de base.

New Delhi qualifie Moscou de «pilier essentiel» de la politique étrangère indienne en raison de son «partenariat stratégique» pour sa sécurité nationale.

Les propos du dirigeant indien sont intervenus un jour seulement après que M. Poutine a reconnu que la Chine, principal allié de la Russie, avait des «préoccupations» concernant le conflit en Ukraine.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s