Top 14: Montpellier dompte Bordeaux et lance sa saison

L'ouvreur de Montpellier Paolo Garbisi (g) devance le 3e ligne de Bordeaux-Bègles Caleb Timu, le 10 septembre 2022 à Montpellier afp.com - Pascal GUYOT

Montpellier a étrenné ses galons de champion pour sa première sortie à domicile en dominant nettement (29-19) samedi Bordeaux-Bègles, battu pour la deuxième fois, au GGL Stadium lors de la deuxième journée de Top 14.

Le MHR a réalisé une première mi-temps de haut niveau (29-7) pour étouffer les Bordelais, totalement dépassés à l’image de leur demi d’ouverture Matthieu Jalibert. Titularisé pour la première fois de la saison, l’ouvreur international a vécu une nouvelle sale soirée.

Une semaine après sa courte défaite (26-22) à la Rochelle, le champion d’Europe, l’équipe de Philippe Saint-André a lancé sa saison avec cette probante victoire face à sa victime en demi-finale. Onze semaines après le premier sacre de son histoire, et une interminable fête, elle s’accommode visiblement de son nouveau statut.

Deux matches, deux défaites, Bordeaux-Bègles se complique son début de saison et ne paraît pas avoir tourné la page d’une fin de saison passée douloureuse, marquée par le départ du troisième ligne international Cameron Woki et de multiples tensions. Il est déjà dans l’urgence avant de recevoir samedi un autre gros bras, Castres, le finaliste.

Montpellier n’avait plus gagné face à l’UBB en phase régulière depuis le 2 mars 2019 (37-10). Fidèle à ses principes, il a imposé la puissance de ses avants.

L’équipe de Saint-André a réussi une première période quasi-parfaite. Défense de fer, discipline, alignement dominateur, les partenaires du deuxième ligne international Paul Willemse, très vite entré pour remplacer Bastien Chalureau (5e), n’ont laissé que des miettes aux Bordelais.

Les Montpelliérains ont inscrit deux essais par le talonneur australien Brandon Paenga-Amosa (4e) et Alexandre Bécognée (21). Le troisième ligne aile a contré un dégagement de l’ouvreur international Matthieu Jalibert, une nouvelle fois malheureux.

A l’inverse, le nouvel ouvreur du MHR Louis Carbonel, arrivé à l’intersaison de Toulon, a eu une efficacité optimale. Il a inscrit dix-neuf points pour sanctionner l’indiscipline girondine et asseoir l’ascendant des siens.

Les Bordelais, qui n’avaient existé jusqu’à la 46e minute que grâce à deux essais sur pénaltouche du talonneur Clément Maynadier (15e, 45e), ont retrouvé en partie leurs esprits et leur jeu en seconde période sans réellement se remettre dans le match. Le troisième essai marqué par le centre italien Federico Mori (76e) ne peut atténuer leur déception.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s