Mondial de rugby à VII: les Françaises en bronze au Cap, les Bleus sixièmes


La jeune Lili Dezou inscrit un de ses deux premiers essais pour le VII de France opposé aux Etats-Unis dans la petite finale du Mondial de rugby au Cap, le 11 septembre 2022afp.com - RODGER BOSCH

Les septistes bleues, vice-championnes olympiques à Tokyo, ont remporté au Cap (Afrique du Sud) la médaille de bronze de la Coupe du monde, après leur large victoire (29-7) sur les Etats-Unis dimanche, leurs homologues masculins terminant eux à la sixième place.

Les coéquipières de Jade Ulutule et Séraphine Okemba étaient tombées en demi-finale face à de puissantes Néo-Zélandaises (38-7), doubles championnes du monde en titre et médaillées d’or à Tokyo, laissant échapper du coup l’espoir de terminer la compétition à la première, voire à la seconde place.

Elles ont ensuite « fait le job » à merveille lors de la « petite finale », face à des Américaines rapidement débordées par l’aisance des Tricolores.

A la pause, les Bleues, vice-championnes du monde en titre, menaient déjà 12-0 grâce à deux essais de la jeune (18 ans) Toulousaine Lili Dezou, ses premiers en sélection.

En deuxième période, elles en ont ajouté un troisième par la Lilloise Alycia Christiaens, 21 ans, en réponse à un essai américain signé Naya Tapper.

Le quatrième essai a été l’œuvre de Joanna Grisez, qui avait qualifié ses coéquipières pour la demi-finale, dans le temps additionnel contre les Fidji (19-14), en quarts samedi soir.

C’est enfin la Toulousaine Iän Jason qui a aplati le cinquième et dernier essai des Bleues en toute fin de rencontre.

« On était très déçues après cette défaite en demi-finale contre la Nouvelle-Zélande, et on ne voulait pas rentrer à la maison sans une médaille, a réagi après la rencontre la Française Chloé Pelle. On l’a fait, et ce match nous ressemble ».

« A présent, nous nous tournons vers notre prochain objectif: les Jeux olympiques de Paris en 2024 », a ajouté la joueuse de Chilly Mazarin.

Dans le tournoi masculin, les coéquipiers de Paulin Riva n’ont pas eu le même parcours: ils ont terminé la compétition à la 6e place, échouant lors de leur dernière rencontre du Mondial face à l’Argentine (10-7), médaillée de bronze à Tokyo.

Les Bleus menaient pourtant à la pause (7-5) grâce à un essai du Toulousain Nelson Epée, transformé par le Clermontois Jean-Pascal Barraque.

Mais en deuxième période, après un essai des Pumas, ce même Jean-Pascal n’a pas réussi à aplatir dans l’en-but un essai qui semblait pourtant tout fait pour les Français.

Les Tricolores, qui n’avaient pas réussi à se qualifier pour les JO de Tokyo, n’ont donc pas fait mieux que la cinquième place acquise lors des éditions 1997, 2005 et 2013 des Mondiaux de rugby à VII.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s