Antony Blinken, le chef de la diplomatie américaine, en visite surprise à Kiev pour discuter de l’aide militaire

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, et le secrétaire à la défense, Lloyd Austin, rencontrent le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, à Kiev, le 24 avril 2022.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken était jeudi en Ukraine pour une visite surprise et y évoquer une nouvelle tranche d’aide de 2,7 milliards de dollars pour Kyiv et ses voisins afin de faire face à la Russie.

Le chef de la diplomatie américaine a fait le voyage en secret, pour cette seconde visite à Kyiv depuis le début de l’invasion russe le 24 février.

« Le secrétaire voulait vraiment venir, car c’est vraiment un moment important pour l’Ukraine », a dit une responsable américaine sous couvert d’anonymat.

L’Ukraine a accéléré ces derniers jours une contre-offensive dans le sud du pays, occupé par les forces russes, et le président Volodymyr Zelensky a annoncé mercredi soir que ses soldats avaient repris des localités du nord-est, dans la région de Kharkiv.

La nouvelle tranche d’aide de Washington est composée de 675 millions d’aide directe en livraisons d’armements et de munitions à Kyiv et de deux milliards de prêts et de subsides pour l’achat d’armes américaines pour l’Ukraine et 18 de ses voisins.

Parmi ces pays éligibles figurent la Géorgie et la Moldavie, qui ont sur leur territoire des zones contrôlées par des séparatistes prorusses, ainsi qu’aux pays baltes ou encore à la Bosnie, où les tensions vont crescendo avec les dirigeants serbes.

Antony Blinken a informé le Congrès de l’octroi de ces 2 milliards de dollars destinés à « renforcer la sécurité de l’Ukraine et de 18 de ses voisins », dont « un grand nombre » de pays de l’OTAN et « d’autres partenaires régionaux » se sentant menacés par la Russie, a déclaré un responsable du département d’État, s’exprimant sous couvert d’anonymat.

Plus tôt jeudi, le secrétaire d’État à la Défense Lloyd Austin avait annoncé une aide de 675 millions de dollars à l’Ukraine en livraison d’armements, de munitions et de HIMARS, des systèmes d’artillerie qui ont déjà permis à Kyiv de frapper les lignes d’approvisionnement russes.

Les États-Unis ont déjà validé 4 milliards de dollars de prêts et de subventions à l’Ukraine et à ses voisins au cours de l’année fiscale qui s’est terminée en juin.

Les livraisons d’armes occidentales ont permis aux forces ukrainiennes de stopper l’avancée des Russes en frappant leurs lignes logistiques, et de lancer la semaine dernière une vaste contre-offensive dans le sud et le nord-est du pays.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s