US Open: Caroline Garcia, une demie tant attendue


Caroline Garcia sert face à Coco Gauff lors de l'US Open à New York le 6 septembre 2022afp.com - COREY SIPKIN

Caroline Garcia l’attendait depuis le début de sa carrière, le tennis français depuis 2013: la Lyonnaise s’est qualifiée mardi à l’US Open pour sa première demi-finale de Grand Chelem grâce à une prestation majeure face à la pépite américaine Coco Gauff.

« Je ne sais comment décrire ce que je ressens, l’énergie était folle, j’ai la tête qui bourdonne », a confié la 17e mondiale, avant de quitter le court Arthur-Ashe où elle venait d’assommer Gauff (12e) 6-3, 6-4.

Elle qui n’avait jamais dépassé le troisième tour du Majeur new-yorkais -et n’avait jamais dépassé les quarts dans aucun des Majeurs-, tentera jeudi de se hisser en finale en affrontant la Tunisienne Ons Jabeur (5e), finaliste du dernier Wimbledon.

Elle devient la première joueuse française à jouer une demie de Grand Chelem depuis Marion Bartoli quand elle avait remporté Wimbledon en 2013.

La Lyonnaise a ainsi aligné une 13e victoire d’affilée depuis les qualifications de Cincinnati où elle a décroché le dixième titre de sa carrière juste avant de venir à New York.

Ancienne N.4 mondiale retombée au 79e rang de la WTA le 23 mai 2022, elle devrait retrouver le Top 10 à l’issue du tournoi.

Elle n’est que la troisième joueuse française à atteindre le dernier carré à Flushing Meadows dans l’ère Open (depuis 1968), après Amélie Mauresmo (2002 et 2006) et Mary Pierce (2005), et la huitième tous Majeurs confondus.

– Toujours agressive –

Face à Gauff, qui l’avait battue lors de leurs deux précédentes rencontres, à Indian Wells en 2021 et Doha en 2022, Garcia a tout de suite pris le match en mains en imposant sa puissance, sa vitesse, et en mettant Gauff sous une pression que l’Américaine, finaliste du dernier Roland-Garros, n’a pu supporter (24 fautes directes, 26 fautes provoquées).

« J’ai toujours joué de façon agressive, il se trouve que depuis ces derniers mois je suis suffisamment en bonne forme physique pour jouer ce jeu-là et continuer sur cette voie », s’est-elle félicité.

Garcia a ainsi réussi le break d’entrée dans la première manche en bénéficiant d’une double faute de son adversaire. Puis elle a réussi un double break grâce à un passing shot a priori facile pour Gauff mais qu’elle a joué trop long.

Menée 4-0, Gauff a joué avec un peu plus d’agressivité pour reprendre un service de Garcia, mais la Française a remis la main sur le match et remporté sa première balle de set.

Elle a enchaîné sur un nouveau break d’entrée dans la seconde manche et n’a plus lâché son avantage pour conclure sur sa première balle de match, non sans avoir sauvé une balle de débreak à 3-2.

Sa victoire écrasante sur l’Américaine de 19 ans confirme que Garcia est la joueuse la plus impressionnante depuis le début du tournoi.

– Qui sera le N.1 ? –

Et elle ne cache pas ses ambitions avant de jouer le prochain match: Jabeur, « depuis les juniors, elle est forte. Il me tarde de relever ce défi », a-t-elle lancé.

Dans le tableau masculin, le Norvégien Casper Ruud (7e) a battu l’Italien Matteo Berrettini (14e) 6-1, 6-4, 7-6 (7/4).

« J’avoue être un peu surpris de me retrouver en demi-finales, mais j’ai vraiment développé mon jeu sur dur ces deux dernières années. Et ma finale (au Masters 1000) de Miami en avril m’a prouvé que je pouvais aller loin dans des gros tournois », a expliqué le Norvégien, spécialiste de la terre battue.

A 23 ans, il prolonge ainsi un double rêve: celui de remporter un premier tournoi du Grand Chelem, après sa première finale, perdue face à Rafael Nadal au printemps à Roland-Garros, et celui de devenir N.1 mondial à l’issue du tournoi.

Pour se rapprocher du titre, il devra écarter vendredi en demi-finales le flamboyant australien Nick Kyrgios (25e), qui a éjecté le tenant du titre Daniil Medvedev en 8es, ou le Russe Karen Khachanov (31e).

Pour espérer monter sur le trône mondial, dont Medvedev tombera automatiquement le 12 septembre après son élimination prématurée, il devra atteindre la finale, voire la gagner s’il y affronte Carlos Alcaraz.

Si aucun de ces deux jeunes ne parvient en finale, ce sera l’ancien, Rafael Nadal, qui redeviendra le N.1 à l’ATP.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s