Rugby: fin de carrière prématurée pour Vakatawa


Le centre Virimi Vakatawa ballon en mains avec le XV de France contre le Japon le 2 juillet 2022 au Toyota Stadium à Toyota City afp.com - CHARLY TRIBALLEAU

Terrible nouvelle pour le XV de France et le Racing 92: le centre Virimi Vakatawa est contraint d’arrêter sa carrière de joueur de rugby à l’âge de 30 ans pour raison médicale.

« Le Racing 92 vient d’être informé de la décision de la commission médicale de la LNR d’interdire à Virimi Vakatawa la poursuite de sa carrière professionnelle de joueur de rugby en France », a indiqué le club de Top 14, sans donner plus de précision.

Pour avoir des détails, il faudra attendre mardi dans l’après-midi et une conférence de presse organisée avec le joueur (30 ans, 32 sélections), le président du Racing 92 Jacky Lorenzetti, son directeur général Laurent Travers et le sélectionneur des Bleus Fabien Galthié.

Le dernier match de Vakatawa, trois-quart centre aux appuis de feu, restera donc une victoire au Japon (20-15) avec le XV de France.

Lors de la tournée estivale en Asie, le feu follet du Racing avait participé aux deux rencontres contre les Brave Blossoms, marquées par deux succès des Bleus, bouclant ainsi une année parfaite pour les hommes de Fabien Galthié (10 victoires).

Mais Vakatawa, un temps titulaire indiscutable des Bleus de Galthié, n’avait pas participé au Grand Chelem de l’hiver dans le Tournoi des six nations, le premier depuis 2010. La faute à une série de blessures, notamment au genou, qui ont perturbé sa saison.

Avec le club des Hauts-de-Seine, Vakatawa n’a disputé que vingt matches, dont dix-huit comme titulaire, en Top 14. Pour sa dernière apparition en compétition officielle sous le maillot du Racing 92, il n’a joué que 60 minutes lors de la défaite devant Bordeaux-Bègles (36-16) en barrages, le 12 juin.

– 32 sélections, 10 essais –

Le public de l’Arena ne pourra donc plus admirer les sublimes offloads et les crochets ravageurs d’un joueur fantasque, né en Nouvelle-Zélande, débarqué en France à l’âge de 17 ans.

Découvert par Sireli Bobo, un autre Fidjien passé par le championnat de France, il est passé par le rugby à VII et les Jeux olympiques de Rio avant de devenir un cadre de l’équipe de France à XV.

Joueur brillant, homme timide, Vakatawa avait débuté en Bleu en février 2016, par une victoire devant l’Italie (23-21). Petit à petit, il s’était installé comme un maillot essentiel du XV de France, étant un temps considéré comme le meilleur centre du monde.

« C’est un joueur extraordinaire, il y a très peu de joueurs qui ont ses capacités: il est complet, il est puissant, il est rapide, il est technique, il défend bien, il attaque bien… Il n’y a rien à dire, c’est un joueur exceptionnel. On a la chance de l’avoir au Racing et en équipe de France », avait à l’époque confié son partenaire Gaël Fickou à l’AFP.

« Certains peuvent mieux défendre que lui ou attaquer mieux que lui, et encore je suis même pas sûr, mais Virimi est complet. Dans un jeu global, il a toute la palette pour être un des meilleurs, c’est sûr », avait ajouté Fickou fin 2021.

Ces derniers temps, le joueur d’origine fidjienne, deux finales de Coupe d’Europe au compteur, avait perdu sa place de titulaire chez les Bleus, dépassé dans la hiérarchie par Jonathan Danty ou Yoram Moefana. Une triste fin de carrière.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s