Top 14: le Stade Français et Parra démarrent par une victoire


Le centre de Clermont Irae Simone (g) à la lutte avec le centre du Stade Français Alex Arrate (au sol), devant le demi de mêlée Morgan Parra, le 3 septembre 2022 à Parisafp.com - Jean-Christophe Verhaegen

Le Stade Français, pour les débuts de l’ancien de l’ASM Morgan Parra, a lancé sa saison 2022-2023 par un succès, laborieux mais précieux, devant Clermont (24-18), samedi, lors de la 1re journée du Top 14.

Les Parisiens, seulement 11es la saison dernière, ont inscrit un essai par leur ailier international australien Sefanaia Naivalu (28e) et un autre, tout en puissance, de leur recrue venue de Pau Giovanni Habel Kuffner (45e).

Les Auvergnats, qui restent également sur un échec dans la course à la phase finale, ont répondu par Samuel Ezeala (57e) et Yohan Beheregaray (62e).

Mais l’ouvreur parisien Joris Segonds a inscrit quatorze points à lui tout seul (dont quatre pénalités) pour faire la différence.

Pour sa première sous son nouveau maillot, après treize saisons et 302 matches chez les Jaunards, Morgan Parra a, lui, livré des débuts plutôt discrets.

Efficace à défaut d’être brillant, le demi de mêlée international (33 ans, 71 sélections) a rendu une copie propre pour la rentrée, sans fioriture et sans coup d’éclat.

Calmement, celui qui a débarqué à Paris en promettant qu’il n’allait pas donner de leçon a joué les guides, cornaquant une équipe jeune et largement remaniée par rapport à la saison dernière avec, notamment, le talonneur Mickael Ivaldi, le deuxième ligne Baptiste Pesenti, le troisième ligne Giovanni Habel Küffner ou encore l’ailier Stéphane Ahmed.

Parra a même fait une petite peur aux supporters des deux camps en restant longuement au sol, se plaignant du genou droit (50e).

Sans grandes certitudes, malgré une pré-saison plutôt réussie marquée par deux succès lors des matches de préparation, le Stade Français a montré pas mal de maladresses.

Notamment quand Baptiste Pesenti a récolté un carton jaune (54e), laissant les Clermontois revenir dans le match avec deux essais du centre Ezeala (57e) et du talonneur Yohan Beheregaray (62e).

Malgré tout, les Parisiens ont fini par faire la différence par l’entremise de leur buteur métronome Joris Segonds et deux pénalités dans les dernières minutes (72e, 77e).

Le Stade Français devra confirmer dans une semaine avec la réception du promu bayonnais. Clermont, de son côté, recevra Pau avec le mors aux dents.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s