Le Top 14 repart en fanfare

Des supporters du Montpellier Herault Rugby (MHR) célèbrent la conquête du titre de champion de France autour du Bouclier de Brennus, sur la Place de la Comédie à Montpellier (sud) le 25 juin 2022 afp.com - Pascal GUYOT

Place au spectacle! Toujours aussi dense et ouvert, le Top 14 repart en fanfare ce week-end avec le déplacement du tenant du titre Montpellier chez le champion d’Europe La Rochelle et le choc du Sud-Ouest entre Bordeaux-Bègles et Toulouse.

Les tout premiers points de la saison 2022-2023 seront toutefois marqués sous le toit de l’Arena, où le Racing 92 et Castres auront l’honneur de lancer les hostilités samedi, dès 15h00.

« Le premier kilomètre d’un marathon de 26 » matches pour Laurent Travers et ses Racingmen, qui pourront s’étalonner d’entrée face au CO, finaliste malheureux en juin face au MHR (29-10).

Premier de la phase régulière la saison passée, le club tarnais, habituel poil à gratter du Top 14, ne compte pas pour autant sortir de l’ombre dans laquelle il se complaît à avancer.

« On a envie de rester humble, de rester à notre niveau », affirme son capitaine Mathieu Babillot.

Le bourreau des Castrais en finale, Montpellier, remettra son titre en jeu samedi soir (21h05) dans la chaude ambiance du stade Marcel-Deflandre de La Rochelle.

« Nous savons que nous serons l’équipe à battre », reconnaît l’entraîneur héraultais Philippe Saint-André. « Nous avons un nouveau statut, que l’on doit assumer et digérer, avec des leaders différents ».

En quête d’un premier Bouclier de Brennus, les champions d’Europe rochelais attaquent aussi la saison avec un nouveau statut, mais sans leur nouvel ailier Teddy Thomas, l’un des noms les plus ronflants de leur recrutement massif, touché à un mollet.

– L’UBB repart « de zéro » –

Plusieurs cadres (Cyril Baille, Thibaud Flament, François Cros, Pita Ahki…) manqueront également à l’appel côté toulousain pour aller affronter l’UBB dimanche soir (21h05) dans un stade Chaban-Delmas à guichets fermés.

Mais le club le plus titré du rugby français a du talent en réserve, notamment derrière avec ses nouveaux venus Melvyn Jaminet, Pierre-Louis Barassi, Arthur Retière et Ange Capuozzo, qu’Ugo Mola ne devrait pas tous lancer dans le grand bain en même temps.

« Quand on arrive au Stade toulousain, en règle générale, il y a une petite période d’adaptation, qui n’est pas simple, à la fois dans notre mode de fonctionnement, dans notre rugby, dans l’exigence que l’on peut avoir autour du jeu », a expliqué l’entraîneur toulousain.

Côté girondin, on assure avoir tourné la page de la fin de saison dernière, lorsque Christophe Urios s’était mis une partie de son vestiaire à dos après avoir voulu piquer certains joueurs dans leur orgueil.

« Si on se morfond sur ça, on va aller droit dans le mur », a prévenu le demi de mêlée international Maxime Lucu. « Il a fallu en parler, mettre tout à plat, repartir de zéro ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– Parra, déjà les retrouvailles –

Cette 1re journée mettra auparavant aux prises samedi (17h00) deux grands noms du rugby français, le Stade français et Clermont, à la relance après être tous les deux restés à la porte de la phase finale la saison passée.

Un match forcément particulier pour Morgan Parra sous ses nouvelles couleurs parisiennes, après treize saisons en Auvergne, même si le demi de mêlée de 33 ans veut se persuader du contraire: « Clermont, c’est le passé: je suis 100% rose ».

Dans le même temps, Xavier Garbajosa vivra à Brive sa grande première sur le banc de Lyon, où il compte s’inscrire dans la continuité du travail réalisé par son prédécesseur Pierre Mignoni.

Ce dernier a mis le cap sur Toulon, qu’il tentera aux côtés de Franck Azéma, après deux saisons ratées, de hisser à un niveau plus en adéquation avec la qualité de son effectif.

Le RCT débutera par la réception du seul promu, Bayonne, et sa charnière expérimentée Maxime Machenaud-Camille Lopez, pendant que s’affronteront au stade du Hameau deux concurrents pour le maintien, Pau et Perpignan.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s