« Pas trop stressés ? »: Borne dans la Somme pour la rentrée scolaire

La Première ministre Elisabeth Borne avec le ministre de l'Education nationale, Pap Ndiaye, en viste pour la rentrée scolaire dans un collège à Airaines (Somme) le 1er septembre 2022afp.com - François NASCIMBENI

Élisabeth Borne a souhaité « une bonne rentrée scolaire à tous les élèves » et assuré que celle-ci « se passe bien » jeudi pour les 12 millions de Français concernés, lors d’une visite de deux établissement à Airaines (Somme), puis à Amiens.

La Première ministre, accompagnée du ministre de l’Éducation Pap Ndiaye, a visité jeudi matin le collège Gabrielle-Marie Scellier d’Airaines, à une trentaine de kilomètres d’Amiens.

« Ca va, pas trop stressés ? », a-t-elle demandé aux élèves d’une classe de sixième. L’un d’eux explique que dorénavant, il aura cours le mercredi matin. « C’est chouette, non? », taquine la Première ministre.

Interrogé, Pap Ndiaye explique aux élèves son rôle de ministre de l’Éducation nationale. Et Mme Borne d’ajouter: « Quand on est Première ministre, on s’assure que les ministres travaillent bien ensemble. Et quand il y en a qui ne sont pas d’accord, il y en a une qui décide, c’est la Première ministre. »

Après une visite d’environ une heure –deux classes et différents ateliers–, Mme Borne a déjeuné au sein de l’établissement avec les équipes pédagogiques. Étaient également présents les députés de la Somme François Ruffin (LFI) et Emmanuel Maquet (LR), le sénateur Laurent Somon (LR) et le maire d’Airaines Albert Noblesse.

Avant ce déjeuner, M. Ruffin a interpellé M. Ndiaye sur la question des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH), pour qui il demande « le passage au dessus du Smic ».

Dans la Somme, « en cinq ans de mandat Blanquer-Macron, il y a eu l’équivalent d’un collège en plus en nombre d’élèves –600 élèves en plus– et l’équivalent d’un collège en moins en nombre d’enseignants », a également dénoncé le député Insoumis.

« L’éducation, c’est une des grandes priorités du quinquennat. Il y aura des concertations sur beaucoup de sujets, sur l’attractivité du métier d’enseignant, sur la revalorisation de ce métier, le fait de donner plus de marges de manœuvre aux équipes pédagogiques », a de son côté déclaré Mme Borne à la presse.

« Grâce au travail qui est mené par le ministre (de l’Education) et toutes ses équipes, je pense qu’on peut dire qu’aujourd’hui on a une rentrée qui se passe bien », a-t-elle aussi voulu rassurer.

Pour pallier la pénurie d’enseignants, l’Éducation nationale a recruté des enseignants contractuels – 3.000 selon Pap Ndiaye – formés en quelques jours avant de se retrouver face à une classe.

« 0,3% du total des enseignants sont de nouveaux contractuels. Ce n’est pas simple, bien entendu, d’entrer dans le métier quand on a quelques jours de formation et peu d’expérience. Mais c’est une remarque que l’on peut étendre à l’ensemble des enseignants, y compris des enseignants titulaires, qui commencent leur rentrée », a fait valoir le ministre.

Mme Borne a ensuite achevé sa visite à l’école élémentaire Edmond-Rostand d’Amiens, classée REP+, cette fois accompagnée de la secrétaire d’État à la Jeunesse Sarah El Haïry.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s