L1: coup de sifflet final pour le mercato, Paris remodelé et allégé

Vitinha (à gauche) le 31 août 2022 à Toulouse: le milieu de terrain portugais est l'une des recrues du PSG version Galtier-Campos afp.com - Valentine CHAPUIS

Le coup de sifflet final a retenti à 23h00 en France pour clore le marché des transferts, dynamisé par six arrivées et moult départs cet été au Paris SG, et un échange de buteurs in extremis entre Nice et Rennes.

Les clubs de Ligue 1 se sont démenés pour saisir les ultimes opportunités du mercato estival mais, passé cet horaire, ils ne peuvent plus transmettre de nouveaux contrats à la Ligue de football professionnel (LFP).

A Paris, l’essentiel du travail avait été effectué en amont par le conseiller football Luis Campos, chargé de régénérer l’effectif des champions de France et de solder l’ère Mauricio Pochettino, remplacé cet été sur le banc par Christophe Galtier.

Après la prolongation de contrat en grande pompe de Kylian Mbappé jusqu’en 2025, le PSG a enrôlé les milieux Vitinha, Renato Sanches et Fabian Ruiz, le défenseur Nordi Mukiele ainsi que l’attaquant Hugo Ekitike. Il a conclu son marché jeudi avec le milieu offensif et ex-capitaine de Valence, Carlos Soler (25 ans).

Le Costaricien Keylor Navas, devenu gardien N.2, est resté et le défenseur tant attendu, Milan Skriniar (Inter Milan), n’est pas venu.

Une fois n’est pas coutume, c’est surtout au rayon cessions que Paris s’est distingué. Antero Henrique, ex-directeur sportif du club mandaté pour trouver un point de chute aux nombreux joueurs jugés indésirables, a quasiment vidé le « loft parisien » (Kehrer, Herrera, Wijnaldum, Dina-Ebimbe, Areola, Paredes, Gueye, Kurzawa, Diallo, Dagba). Il n’a pas réglé définitivement le cas Mauro Icardi mais a exfiltré Julian Draxler au Benfica, via un prêt d’une saison.

– Laborde/Delort, duo reconstitué –

De leur côté, Nice et Rennes ont conclu dans les temps leur échange de buteurs: l’international Espoirs Amine Gouiri a filé en Bretagne et Gaëtan Laborde a pris sa place chez les Aiglons, où il retrouve son ex-complice montpelliérain Andy Delort.

Les Rennais ont déboursé 28 millions d’euros (auxquels s’ajoute une éventuelle plus-value de 15% à la revente) pour s’offrir le buteur de 22 ans, selon des sources proches du dossier, ce qui en fait le plus gros transfert de l’histoire du club.

Nice doit verser 10M EUR pour Laborde et boucle un mercato actif. Après le départ de Galtier à Paris et la signature de Lucien Favre, le club détenu par le géant pétrochimique Ineos s’est offert un beau lifting avec neuf nouveaux joueurs, dont Nicolas Pépé, Aaron Ramsey, Kasper Schmeichel et Sofiane Diop.

Les Aiglons auraient aimé enrôler Bamba Dieng, également courtisé par Lorient et Leeds (D1 anglaise), mais le transfert semblait parti pour capoter jeudi soir, en raison d’un « problème » rencontré durant la visite médicale, selon une source ayant connaissance du dossier.

L’attaquant sénégalais a été poussé dehors en août par l’OM, où les mouvements ont également été nombreux, dans le sillage du départ surprise de l’entraîneur Jorge Sampaoli.

Son remplaçant Igor Tudor peut s’appuyer sur les jolis coups réussis par la direction et le président Pablo Longoria (Alexis Sanchez, Jordan Veretout, Jonathan Clauss, Eric Bailly, Nuno Tavares).

– Harit de retour –

L’OM, en manque de liquidités, a aussi profité de ce mercato pour faire partir plusieurs indésirables grâce à une série de prêts (Arkadiusz Milik, Kevin Strootman, Paul Lirola, Luis Henrique, Jordan Amavi). C’est un prêt qui a également servi à faire revenir Amine Harit, le milieu offensif marocain, déjà passé dans la cité phocéenne l’an dernier.

La situation du défenseur croate Duje Caleta-Car, annoncé proche de Southampton, restait floue en fin de soirée.

Lyon, entré dans l’orbite de l’homme d’affaires américain John Textor, a lui a priori fini ses emplettes.

Le club, toujours présidé par Jean-Michel Aulas et qui cherche à se relancer après une piteuse saison (8e de L1, pas de qualification européenne), s’est surtout distingué en rapatriant deux glorieux anciens, Alexandre Lacazette (Arsenal) et Corentin Tolisso (Bayern Munich), et en faisant partir le Brésilien Lucas Paqueta à West Ham pour plus de 61 millions d’euros.

A Lens, actuel deuxième de L1, le meilleur coup n’est pas un achat, ni une vente, mais une prolongation: celle de son capitaine Seko Fofana, d’une année jusqu’en 2025, malgré les diverses sollicitations. L’annonce a été faite devant plus de 34.000 supporters dans la foulée de la belle victoire 5-2 mercredi contre Lorient (5-2).

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s