F1: aux Pays-Bas, l' »Orange army » au Max pour son champion

Le pilote néerlandais Max Verstappen dans sa Red Bull pendant la 1re séance d'essais du GP des Pays-Bas de F1 le 2 septembre 2022 à Zandvoort afp.com - ANDREJ ISAKOVIC

« Il sera encore champion cette année ! » A Zandvoort, station balnéaire néerlandaise d’ordinaire paisible bordée par la mer du Nord, la quiétude a fait place à une immense vague orange de supporters pour le GP des Pays-Bas, où le héros national Max Verstappen peut s’envoler vers une deuxième couronne en Formule 1.

La fraîcheur matinale n’aura certainement pas refroidi les milliers de fans de « Mad Max » qui, sur une digue « orange » de monde, la couleur nationale des Pays-Bas, convergent d’un même pas vers le circuit. Mal embarqué celui qui tenterait de remonter à contre-courant cette marée humaine.

Il n’est pas 9h00 ce vendredi matin que la boutique officielle du champion du monde en titre, installée à une quinzaine de minutes à pied du tracé, est déjà prise d’assaut par des dizaines de clients en quête d’une casquette et autre tee-shirt aux couleurs du la star.

Quelques mètres plus loin, les boutiques Mercedes, Ferrari et consorts font bien pale figure…

Drapeaux néerlandais flanqués des initiales de course « VER » pour « Verstappen » accrochés aux balcons, drapeaux à damiers dressés dans les jardins, publicités affichées le long des routes et de la digue en l’honneur du champion du monde en titre… c’est toute une ville qui vit la « Verstappen mania »? après une course 2021 qui avait connu une affluence moindre en raison des restrictions liées au Covid-19.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– « Festival » –

Sur le circuit de Zandvoort, dont le nom a marqué l’histoire du sport auto avec trente GP entre 1952 et 1985 — avant de revenir au calendrier en 2021 –, le local de l’épreuve, très solide leader au championnat, sait qu’il pourra compter sur les plus de 300.000 spectateurs, pour l’immense majorité acquis à sa cause.

« Tout le monde est ici pour supporter Max, c’est génial (…) on se croirait à un festival ! », s’enthousiasme à l’AFP Léon ten Dam, un quadragénaire qui, s’il n’en n’est pas à son premier GP, vient pour la première fois à Zandvoort. Jamais un pilote de Formule 1 n’avait connu une telle popularité aux Pays-Bas.

Et les éloges fleurissent envers le pilote Red Bull: « C’est un super sportif, il aime prendre des risques, c’est un vrai pilote. Pour lui, la deuxième place n’est jamais suffisante, c’est un véritable gagnant », assure aux abords de la fan zone Dirk van Vuuve, maillot orange sur le dos.

« Vous avez vu sa dernière course ? Il a laissé tout le monde sur le carreau », renchérit son compatriote Léon ten Dam, rappelant le dernier GP en Belgique fin août, où Verstappen s’est facilement imposé en partant 14e sur la grille.

– « Pas aussi excitant » –

S’il n’a aucune chance d’être sacré chez lui dimanche, pour Léon ten Dam venu vendredi entre amis, il n’y a plus de doutes: « Max sera encore champion cette année ».

Un enthousiasme que préfère tempérer Dirk van Vuuve car, rappelle-t-il, « c’est un sport mécanique et tout peut arriver, mais je pense qu’il a tout le talent et les qualités pour redevenir champion du monde ».

Si les jeux semblent déjà donc fait pour l' »Orange army », certains regrettent l’absence de bataille aux avants-postes.

« La saison dernière, la bataille entre Verstappen et Lewis Hamilton était absolument unique, je crois que jamais nous n’allons revivre ça un jour », regretterait presque Bertwin van Dinther, venu avec son fils. Max Verstappen, à égalité de points avec son rival britannique, était devenu champion du monde à l’issue du dernier GP dans un final aussi haletant que controversé.

La donne n’est plus la même aujourd’hui puisque près de cents points — un gouffre — le séparent de son poursuivant et coéquipier Sergio Pérez.

« C’est une bonne saison mais pas autant que la dernière, ce n’est pas aussi excitant », juge le père de famille.

Mais qu’importe pour ces fans de la première heure, qu’ils soient là pour une journée ou pour tout le week-end, l’objectif est le même: voir leur héros gagner chez eux comme l’année dernière, avant de — très certainement — conserver sa couronne mondiale.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s