VTT: Pauline Ferrand-Prévot sacrée championne du monde de cross-country pour la 4e fois


Pauline Ferrand-Prévot, 2e aux championnats d'Europe de Munich, le 20 août 2022, a été sacrée aux Mondiaux de VTT, disputés aux Getsafp.com - Tobias SCHWARZ

Jamais inquiétée, la Française Pauline Ferrand-Prévot a survolé l’épreuve de cross-country des Mondiaux de VTT, dimanche aux Gets (Haute-Savoie), devançant largement toutes ses concurrentes dont Loana Lecomte, qui a terminé au pied du podium.

« PFP », 30 ans, a ajouté un quatrième sacre mondial en cross-country (2015, 2019, 2020, 2022) à son impressionnant palmarès, égalant ainsi le record de la Norvégienne Gunn-Rita Dahle Flesjå.

« Je suis contente d’avoir pu prouver que je suis toujours là. Même si on me dit que je suis la vieille du peloton, j’arrive à remporter deux titres de championne du monde en trois jours. C’est exceptionnel », s’est réjouie après la course Ferrand-Prévot, qui avait dominé l’épreuve de short-track vendredi aux Gets.

Sur la ligne de départ, elle partait favorite avec Loana Lecomte, 23 ans, une semaine après leur doublé aux Championnats d’Europe en Allemagne. Mais c’est Ferrand-Prévot, pourtant 2e à l’arrivée à Munich, qui a imposé son rythme la première.

Rapidement seule en tête, elle a affiché 30 secondes d’avance sur Loana Lecomte dès la fin du premier tour. « Il fallait que je prenne un bon départ et que j’impose mon rythme dès le début pour ne pas subir », a expliqué Ferrand-Prévot.

– Objectif Paris-2024 –

Très en jambes aux Gets, Ferrand-Prévot n’a jamais été inquiétée par ses concurrentes, maintenant un écart confortable, qui affichait 1 min 35 sec sur la championne olympique suisse Jolanda Neff, 2e à l’arrivée.

La Haut-Savoyarde Loana Lecomte, championne d’Europe en Bavière, a souffert. Initialement à la lutte dans un groupe de poursuivantes, composé notamment de la Suissesse Allessandra Keller et de l’Américaine Haley Batten (3e), elle a finalement été dépassée, mais s’est accrochée à sa 4e place.

« J’ai senti que ça allait être compliqué, mais je suis fière de m’être battue jusqu’au bout. J’ai réussi à me remobiliser dans les deux derniers tours (…) Je suis hyper contente que ce soit Pauline qui ramène le titre », a-t-elle dit.

Championne du monde sur route en 2014 et cyclo-cross en 2015, Ferrand-Prévot a confirmé avec ce 4e sacre mondial cross-country son retour au plus haut niveau, après un début de saison « difficile », selon ses propres mots.

De bon augure avant Paris-2024 et de quoi faire oublier la déception de Tokyo, où elle a terminé 10e. Car désormais, « On sait aussi qu’on peut être présente en France donc les Jeux ce sera l’objectif de ces prochaines années », a annoncé Ferrand-Prévot sur la ligne d’arrivée.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s