L1: un an après les incidents, Nice-Marseille sous haute sécurité

Les joueurs niçois et leurs rivaux marseillais tentent d'apaiser la tension après l'irruption des supporteurs locaux sur la pelouse de l'Allianz Riviera, le 22 août 2021 afp.com - Valery HACHE

Supporteurs marseillais interdits de déplacement, tribune fermée, dispositif de sécurité et de police renforcés: un an après les graves incidents ayant entraîné l’arrêt de la rencontre entre Nice et Marseille à l’Allianz Riviera, Jean-Pierre Rivère « espère que tout se passera pour le mieux » dimanche.

La saison dernière, le 22 août, le derby de la Méditerranée devait clore en beauté les vacances estivales. Au lieu de ça, tout a dégénéré et la rencontre ne s’est jamais terminée. Des supporters niçois ont envahi le terrain et l’ont transformé en ring après que Dimitri Payet a renvoyé vers la tribune une énième bouteille en plastique qu’il avait reçue.

Ces graves incidents avaient alors notamment coûté deux points de suspension, dont un avec sursis, à Nice. Surtout, ils ont été déclencheurs d’une série de violences en tribunes. A tel point que le président de la LFP, Vincent Labrune, soutenu par les autorités, a demandé à « sortir les criminels des stades », après une « saison catastrophique ».

D’ailleurs, dimanche à Nice (15H00), c’est un arrêté ministériel publié vendredi qui interdira aux supporteurs marseillais de déplacement, en raison des risques de « troubles graves à l’ordre public ».

– Arrêté ministériel –

« Seule une interdiction de déplacement (…) des personnes se prévalant de la qualité de supporteur de l’Olympique de Marseille est de nature à éviter l’ensemble des risques sérieux pour la sécurité des personnes et des biens », indique l’arrêté signé par le ministre de l’Intérieur.

Dans ce texte, les deux clubs sont visés: le ministère estime que les déplacements marseillais « sont très fréquemment source de troubles à l’ordre public » et assure que, lors des rencontres organisées à Nice, « certains supporteurs de l’OGC Nice adoptent fréquemment un comportement violent ».

D’ailleurs depuis, en sanction de chants insultants envers la mémoire de l’ancien joueur nantais Emiliano Sala lancés par des supporters du Gym lors d’un match contre Saint-Etienne en mai, la partie basse de la tribune Populaire Sud de l’Allianz Riviera a été fermée pour deux matches. Après Strasbourg, le second aura lieu dimanche.

Les Ultras niçois seront cependant bien présents pour encourager les leurs. Un temps, il a été envisagé de leur permettre d’accéder au parcage visiteurs, libre. Mais le club leur a permis de racheter leurs places au troisième et dernier anneau de la tribune Sud.

Après l’osmose populaire qui a suivi la qualification contre le Maccabi Tel-Aviv jeudi, Jean-Pierre Rivère, le président niçois, les a soutenus dès le lendemain. « Je remercie notre public, a-t-il lancé. J’ai appelé (les responsables, ndlr) ce matin. Quand ça va pas, on leur dit. Hier soir, ils ont été remarquables. J’espère que dimanche, ce sera la même chose. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– « On apprend de ses erreurs » –

Lui qui en début de saison disait à l’AFP « ne pas pouvoir imaginer une seule seconde revivre les épisodes de l’an dernier » et ne plus jamais tolérer de tels débordements », estime que « la leçon de ce qui s’est passé doit être retenue ».

« On apprend de ses erreurs, précise-t-il. Nécessairement, on espère que dimanche, tout se passera pour le mieux. Les équipes du club travaillent au maximum, répondent à toutes les interrogations qu’on peut avoir. »

Outre certaines mesures intégrées aux règlements de la LFP, dont l’interdiction dans les stades des bouteilles plastiques pouvant servir de projectiles, Nice a rehaussé les tribunes derrière les buts et, comme les autres clubs de L1, mis en place un dispositif anti-intrusion et anti-projection modulable. Contre Marseille, ces filets seront encore rehaussés, précise-t-on au club.

Au-delà, le dispositif global de sécurité sera renforcé au stade. Il en sera de même pour le dispositif policier autour et dans l’enceinte. Les agents de sécurité qui seront en poste ont suivi de nombreuses réunions explicatives. Ils seront toutefois soutenus par la police pour les palpations avant l’accès aux tribunes.

« J’espère que tout le monde dans le stade aura conscience que ce match-là doit être parfait, conclut Rivère. Parfait dans l’ambiance. Mais ça, je leur fais confiance. Pour le reste, j’espère que personne n’osera, sur un tel match, faire des choses incohérentes par rapport à ce qu’on demande. »

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s