Basket: les Bleus battus en Bosnie à cinq jours de l’Euro


Les Français Rudy Gobert et Evan Fournier battus par les Américains à Tokyo, le 7 août 2021, se sont également inclinés devant la Bosnie afp.com - Mohd RASFAN

Battus 96-90 en Bosnie-Herzégovine après deux prolongations, les basketteurs français ont envoyé des signaux inquiétants à cinq jours de leur entrée dans l’Euro, même si la qualification pour le Mondial-2023 n’est pas compromise par cette deuxième défaite de leur campagne.

Ce dernier rendez-vous avant l’Euro a confirmé les difficultés observées chez les vice-champions olympiques depuis le début de la préparation et ce premier revers pendait aux nez des Bleus.

Comme lors de la première rencontre de préparation contre l’Italie, comme face à la Belgique et comme en match de qualification contre la République Tchèque mercredi, la bande d’Evan Fournier a très mal débuté : cinq balles perdues dans les trois premières minutes de jeu et rapidement 18 points de retard (24-6). Une entame catastrophique renversée à deux minutes de la mi-temps (40-38).

Sauf qu’un immense trou d’air au retour des vestiaires, un 20-0 en fin de troisième quart-temps, a fait échapper le match des mains des basketteurs français. « Les débuts de match nous inquiétaient déjà », avait reconnu, après la victoire contre la République Tchèque mercredi, le sélectionneur Vincent Collet ouvrant la voie à un changement de cinq de départ.

Il avait finalement reconduit le même: Thomas Heurtel, Evan Fournier, Timothé Luwawu-Cabarrot, Guerschon Yabusele et Rudy Gobert. Mais la place de « TLC », déterminant en sortie de banc aux Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier, semble en danger, Terry Tarpey ayant fini la rencontre avec plus de minutes de jeu.

– Fournier en leader, Gobert malmené –

Théo Maledon a lui pâti du retour de blessure d’Andrew Albicy, au profil plus défensif au poste de meneur. Il ne figurait pas parmi les douze joueurs retenus pour la rencontre, un mauvais signal pour le meneur du Thunder d’Oklahoma. Même si le sélectionneur a jusqu’à la veille au soir du premier match pour donner sa liste de douze joueurs, parmi lesquels il espère encore un possible retour de blessure du pivot Moustapha Fall.

À l’image de l’action ayant permis d’arracher la première prolongation, un dunk d’Evan Fournier après une interception de Guerschon Yabusele, les deux hommes ont permis aux Bleus d’y croire jusqu’en fin de deuxième prolongation.

Après l’un de ses « moins bons matches en équipe de France » face aux Tchèques, selon lui, le capitaine Fournier a redressé la barre en se montrant utile en défense (quatre interceptions) et très précieux à trois points (6/13). Déjà l’un des seuls ayant surnagé mercredi, Guerschon Yabusele a confirmé (seize points, sept rebonds). À l’inverse, Rudy Gobert a été malmené dans son duel à l’intérieur avec le pivot de Portland Jusuf Nurkic (21 points, neuf rebonds).

Il faudra montrer un autre visage quand ils retrouveront la Bosnie-Herzégovine dix jours plus tard en phase de groupes de l’Euro à Cologne, où les Bleus ont hérité d’une poule très relevée (l’Allemagne à domicile, la Slovénie, la Lituanie, la Bosnie-Herzégovine et la Hongrie) et d’une entrée en matière corsée face aux Allemands, leurs tombeurs en huitièmes de finale du dernier Euro en 2017.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s