C3/C4: tirages homogènes pour Monaco, Rennes et Nice, périlleux pour Nantes

L'ancien footballeur allemand Karl-Heinz Korbel montre aux caméras le nom du FC Nantes lors du tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue Europa le 26 août 2022 à Istanbul afp.com - OZAN KOSE

Le sort s’est montré clément pour Monaco, Rennes et Nice, qui ont évité les cadors des Coupes d’Europe vendredi au tirage au sort, alors que Nantes devra négocier des confrontations périlleuses contre Fribourg et l’Olympiakos et un lointain voyage en Azerbaïdjan contre Qarabag.

Au lendemain d’un tirage de Ligue des champions favorable à Marseille et au Paris SG, le destin a encore souri aux clubs français vendredi à Istanbul, où les représentants de la Ligue 1 en Ligue Europa ont évité Arsenal, Manchester United, l’AS Rome ou la Lazio Rome. Idem Nice en Ligue Europa Conférence, où Villarreal et West Ham, deux épouvantails, ne croiseront pas la route du Gym.

Monaco, rebasculé comme l’an dernier en C3 après avoir échoué à se qualifier pour la C1, espère faire mieux que le huitième de finale perdu contre Braga la saison dernière (2-0, 1-1).

La poule du club monégasque est plutôt ouverte même si les atmosphères des tribunes adverses s’annoncent brûlantes pour le club de la Principauté, davantage habitué à l’ambiance feutrée du stade Louis-II: l’Etoile rouge de Belgrade et son mythique stade Marakana, les Hongrois de Ferencvaros, qui rêvent d’une épopée jusqu’à la finale programmée à Budapest, et Trabzonspor, récent champion de Turquie aux supporters toujours bouillants.

« Ce ne sont pas des noms très sexy pour les supporters mais ce sont trois champions en titre dans leur pays, trois équipes qui restent sur une belle dynamique. Ce ne sera pas une route facile », a souligné l’entraîneur monégasque Philippe Clement.

– Rennes retrouve le Dynamo Kiev –

Pour Rennes, dont c’est la cinquième campagne européenne d’affilée, « c’est un tirage un peu exotique », remarque le président Olivier Cloarec: au menu, un déplacement sur le sol turc, à Istanbul contre Fenerbahçe, et un voyage à Chypre pour affronter le modeste club de Larnaca.

Mais les Bretons auront aussi une confrontation très symbolique à jouer contre le Dynamo Kiev, club très éprouvé par la guerre en Ukraine, qui a disputé ses récents tours préliminaires européens à Lodz, en Pologne. « On ne sait pas où on va jouer », a prévenu Cloarec.

Le club de la capitale ukrainienne reprend néanmoins progressivement son quotidien avec le redémarrage du championnat national.

Rennais et Ukrainiens s’étaient déjà affrontés dans la même compétition en 2018-2019, avec à la clé deux victoires du Dynamo (3-1 et 2-1).

Placé dans le chapeau N.4, celui des équipes au plus faible indice UEFA, le FC Nantes se savait, lui, menacé au tirage. Les Canaris devront faire avec un groupe relevé comprenant l’Olympiakos, Qarabag et Fribourg, dans cette compétition qui démarre dès le 8 septembre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– Nice à Cologne –

Pour le vainqueur de la Coupe de France, qui retrouve l’Europe 18 ans après une participation à la Coupe Intertoto, reste à miser sur la ferveur du stade de la Beaujoire pour espérer voir la phase à élimination directe.

Epouvantail de la phase de groupes, Manchester United a hérité notamment de la Real Sociedad. Quant aux joueurs d’Arsenal, de retour en Coupe d’Europe après une absence historique la saison dernière, ils défieront le PSV Eindhoven, les Norvégiens de Bodo/Glimt et Zurich dans le groupe A.

Tous les grands clubs étant placés dans le premier chapeau, aucun choc majeur n’est à attendre lors de la phase de groupes, très resserrée dans le calendrier (8 septembre – 3 novembre) en raison de la tenue de la Coupe du monde au Qatar à partir du 20 novembre.

Réalisé dans la foulée, le tirage au sort des groupes de la deuxième édition de la Ligue Europa Conférence a plutôt souri à Nice, seul représentant français dans cette C4.

Le Gym craignait Villarreal et West Ham, il a finalement hérité de Cologne, du Partizan Belgrade et des Tchèques du 1.FC Slovacko, une poule équilibrée. Mais après une qualification arrachée jeudi dans les dernières minutes de la prolongation du barrage contre le Maccabi Tel-Aviv (2-0 a.p., aller: 0-1), les Niçois sont surtout contents d’avoir leur ticket européen en main.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s