En Algérie, Emmanuel Macron annonce une commission d’historiens des deux pays sur la mémoire

Le président français Emmanuel Macron et le président algérien Abdelmadjid Tebboune dans un salon VIP de l'aéroport d'Alger, le 25 août 2022. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le président Emmanuel Macron et son homologue Abdelmadjid Tebboune, à Alger, se sont exprimés quelques heures après l’arrivée du président français en Algérie jeudi. Cette visite « amicale et officielle » de trois jours en Algérie se déroule dans un contexte de fortes tensions diplomatiques tandis que les deux capitales entendent apaiser leurs relation et relancer les partenariats économiques au point mort.

L’avion du chef de l’État français a atterri en milieu d’après-midi, jeudi 25 août, avec une délégation de plus de 90 personnes. Les deux présidents se sont fait l’accolade avant de se rendre sous un chapiteau pour écouter les hymnes nationaux joués par une fanfare militaire. Ils sont ensuite allés au Monument des Martyrs, haut lieu de la mémoire algérienne de la guerre d’indépendance (1954-1962) face à la France. Puis se sont entretenus en tête à tête à la présidence, avant de tenir une conférence de presse.

Le président algérien Abedelmajib Tebboune a pris la parole en arabe en premier. Il s’est réjoui « d’échanges constructifs » avec Emmanuel Macron, qui prouvent la « profondeur » de la relation franco-algérienne, et a salué une « nouveau cadre de coopération, basé sur la confiance réciproque ».

Le chef de l’État Algérien a annoncé qu’Alger et Paris allaient « renforcer la fréquence des visites entre les responsables des deux pays ».

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s