Foot: l’Ukraine lance sa saison, malgré la guerre

Les joueurs du Shakhtar Donetsk posent avec un drapeau ukrainien avant un match de charité contre Fenerbahçe, le 19 avril 2022 à Istanbul Ozan KOSE AFP/Archives

L’Ukraine a démarré mardi sa nouvelle saison de football malgré l’invasion russe du pays en cours, une tentative apparente de redonner le moral à la population alors que le conflit entre mercredi dans son septième mois.

Pour le premier match de première division ukrainienne, le Shakhtar Donetsk a fait match nul 0-0 avec le Metalist Kharkiv lors d’une rencontre jouée sans spectateurs au stade Olympiski de Kiev.

Avant le coup d’envoi, les joueurs des deux équipes et les arbitres sont entrés sur la pelouse enveloppés de drapeaux ukrainiens et ont déployé une bannière marquée des mots: « Nous avons le même courage ».

Les joueurs du Shakhtar, dont la ville d’origine Donetsk est sous contrôle de séparatistes prorusses depuis 2014, portaient des T-shirts avec l’inscription: « L’Ukraine va gagner ». Ceux de Kharkiv, la deuxième ville du pays bombardée régulièrement par l’armée russe, avaient un maillot similaire.

Le Metalist a également ajouté sur son maillot l’emblème des forces armées ukrainiennes, au lieu du traditionnel logo du sponsor.

Après une minute de silence en mémoire des morts de l’invasion russe, un soldat ukrainien a symboliquement donné un coup d’envoi fictif.

La guerre a eu un effet dévastateur sur les clubs ukrainiens, particulièrement les plus petits d’entre eux, qui ont peu de trésorerie.

Deux équipes de première division, le FC Marioupol et le Desna Tcherniguiv, ont été autorisés à ne pas prendre part à cette saison mais à participer à la prochaine.

Le port de Marioupol sur la mer Noire a été conquis en mai par les forces russes au prix de nombreuses destructions et le stade du Desna à Tcherniguiv a été touché par une roquette russe.

La décision de commencer la nouvelle saison de football semble venir du président Volodymyr Zelensky, afin de redonner du moral à la population.

Si les matches se tiennent à huis clos pour des raisons de sécurité, des passants ont exprimé mardi leur soutien aux clubs ukrainiens.

« Cela montre que la guerre ne nous arrêtera pas », a expliqué à l’AFP Maksym Scherbyna, 35 ans, un fan du Dynamo Kiev.

Un autre supporter, Denys Lazarenko, 41 ans, a assuré que l’Ukraine « a beaucoup besoin du football », qui « unit les gens ».

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s