Mort de Daria Douguine : Vladimir Poutine dénonce un « crime ignoble »

Vladimir Poutine, à Novo-Ogaryovo, le 15 avril 2022. Crédit : Mikhail Klimentyev / SPUTNIK / AFP

Moins de 48 heures après l’assassinat de Daria Douguina, la fille de l’idéologue ultranationaliste russe Alexandre Douguine, le Service Fdéréal de Sécurité de Russie (FSB) affirme avoir élucidé l’affaire. Il accuse l’Ukraine d’être derrière l’explosion meurtrière de la voiture que conduisait la victime le samedi 20 août au soir. Le président Poutine dénonce « un crime ignoble ».

« Un crime ignoble, cruel, a mis fin prématurément à la vie de Daria Douguina, une personne brillante et talentueuse dotée d’un coeur véritablement russe », a déclaré M. Poutine dans un message de condoléances publié par le Kremlin et adressé aux proches de la jeune femme tuée samedi.

Auparavant, selon les agences russes Tass et RIA Novosti, le Centre des relations publiques du FSB, le Service fédéral de sécurité de Russie a accusé l’Ukraine d’être à l’origine de l’assassinat de la journaliste et politologue russe Daria Douguina, tué dans l’explosion de la voiture qu’elle conduisait près de Moscou, samedi 20 août au soir.

Le FSB affirme avoir élucidé l’affaire. « Le crime a été préparé et réalisé par les services spéciaux ukrainiens. L’auteure est une citoyenne ukrainienne, Natalia Pavlovna Vovk , née en 1979, qui est venue en Russie le 23 juillet 2022 avec sa fille, née en 2010 ».

Le soir du samedi 20 août, Daria Douguina s’était rendue avec son père au Festival culturel « Tradition » dans la banlieue de Moscou mais était rentrée seule au volant d’un SUV, son père ayant décidé de partir avec un autre véhicule au dernier moment. Daria Douguina suivait régulièrement son père lors de ses interventions publiques. Elle avait été visée par des sanctions britanniques depuis juillet, accusée de diffuser des « désinformations sur l’Ukraine ».Selon le FSB, la suspecte accompagnée de sa fille étaient au Festival Tradition dont Alexandre Douguine était l’invité d’honneur. Après l’explosion, elles se seraient enfuies en Estonie en passant par la région de Pskov.

Le FSB donne certaines précisions sur la préparation de l’acte. La suspecte aurait utilisé une Mini Cooper en changeant à trois reprises de numéros de plaques d’immatriculation -l’une de la République pro-russe de Donetsk, une autre du Kazakhstan, et une troisième d’Ukraine- utilisées pour venir puis quitter la Russie.  

Autre précision, la suspecte aurait loué un appartement à la Moscou dans le même immeuble que la victime. 

Le FSB déclare avoir remis tous ses éléments au Comité d’enquête de Rusie qui avait déjà affirmé lundi que le meurtre avait été préparé et commandité. Une enquête a été ouverte pour meurtre. 

Mise en cause dès samedi par des médias russes estimant que la cible de l’attaque était en fait Alexandre Douguine, l’Ukraine avait démenti dimanche toute implication dans la mort de Douguina.

« L’Ukraine n’a certainement rien à voir avec l’explosion (de samedi), parce que nous ne sommes pas un Etat criminel », a déclaré un conseiller de la présidence ukrainienne, Mikhaïlo Podoliak.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s