Pérou: perquisition du palais présidentiel à la recherche de la belle-sœur du président

 Le président péruvien Pedro Castillo prononçant un discours lors de sa cérémonie d'investiture présidentielle symbolique à Pampa de la Quinua à Ayacucho, dans le sud du Pérou, le 29 juillet 2021 - FP PHOTO / PERUVIAN PRESIDENCY/ALBERTO ORBEGOSO 

Cela fait déjà des mois que le président péruvien Pedro Castillo est soupçonné de corruption par le parquet de son pays qui a lancé plus de cinq enquêtes préliminaires contre lui. Ce mardi 10 août, le palais présidentiel a été perquisitionné à la recherche de la belle-soeur du chef de l’État. Renforçant encore un peu plus la crise à la tête de celui-ci.

Les procureurs anti-corruption du parquet et la police ont attendu plus d’une heure avant d’être autorisés à pénétrer dans le palais présidentiel, en plein coeur de Lima. Ils n’ont pu le faire qu’au retour du président du pays, accompagné de son avocat et de plusieurs ministres. Malgré leurs recherches, ils n’ont pas trouvé Yenifer Paredes, soeur cadette de la Première dame que le couple présidentiel a élevé comme si elle était leur fille.

Organisation criminelle ?

Âgée de 26 ans, Yenifer Paredes est soupconnée de faire partie d’une organisation criminelle qui, grâce à des entreprises de façade, remportait frauduleusement des licitations publiques (ventes aux enchères) dans les provinces de l’intérieur du pays. Un mandat d’arrêt a d’ailleurs été émis contre un homme d’affaires Hugo Espino et sa soeur, qui auraient gagné certaines de ces licitations. Selon le Parquet, cette supposée organisation n’aurait pu fonctionner sans que le président et son épouse ne soient au courant.

Arrestation

La police a également recherché Yenifer Paredes à son domicile dans la province de Cajamarca, au nord du Pérou ainsi que dans un quartier de Lima, mais sans succès. Le parquet a tout de même procédé à l’arrestation du maire d’Anguia, commune rurale où Castillo et sa famille vivaient avant de remporter l’élection présidentielle. Après avoir résisté à deux tentatives de destitution par le Congrès où l’opposition est majoritaire, le président Castillo fait l’objet de cinq enquêtes préliminaires, la plupart pour corruption présumée.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s