Tchad: le chef de la junte est arrivé à Doha avant la signature prévue d’un accord de paix avec des rebelles


Le chef de la junte au Tchad, Mahamat Idriss Déby Itno, le 11 août 2021 à N'Djamena afp.com - Djimet WICHE

Le chef de la junte au Tchad, Mahamat Idriss Déby Itno, est arrivé vendredi soir au Qatar, avant la signature prévue lundi d’un accord de paix avec des rebelles mais qui pourrait être retardée, ont indiqué des diplomates.

Les pourparlers entre le gouvernement et les groupes armés ont débuté en mars, après plusieurs reports, pour mettre fin à des décennies de troubles et d’instabilité dans ce pays de 16 millions d’habitants, qui a connu plusieurs coups d’État.

Au lendemain de la mort du président Idriss Déby Itno, tué au front contre des rebelles en avril 2021, son fils, le jeune général Mahamat Idriss Déby Itno, avait été proclamé président à la tête d’un Conseil militaire de transition de 15 généraux.

Il avait aussitôt promis des élections libres et démocratiques dans un délai de 18 mois, après un « dialogue national inclusif » avec l’opposition politique et les innombrables mouvements rebelles précédé de négociations de paix avec une cinquantaine de groupes armés.

Après cinq mois de négociations à Doha, la signature d’un accord de paix entre la junte et des groupes armés est attendue lundi.

Toutefois, des sources diplomatiques ont indiqué que des obstacles de dernière minute pourraient conduire à un report de la signature.

« Il y a quelques obstacles récents à surmonter avant la signature de l’accord de paix », a déclaré une source diplomatique qui suit les pourparlers.

« Une partie du gouvernement tchadien ne soutient pas pleinement les négociations et tente d’entraver la signature de l’accord dans sa forme actuelle », a précisé un autre diplomate.

« La délégation du gouvernement tchadien, dirigée par le ministre des Affaires étrangères, a demandé à la dernière minute des modifications dans la formulation de l’accord après qu’il ait été accepté par toutes les parties. Cela pourrait entraîner des retards dans la signature », a-t-il ajouté.

L’un des principaux groupes armés, le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT), à l’origine de l’offensive partie de Libye qui a coûté la vie à l’ancien dirigeant Idriss Déby, n’a pas encore annoncé s’il allait parapher ou non l’accord.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s