Les adieux de l’Irlande du Nord au prix Nobel de la paix David Trimble

David Trimble, le 27 novembre 1999 à BelfastDavid Trimble, le 27 novembre 1999 à Belfast afp.com - Adrian DENNIS, -

Les Premiers ministres britannique Boris Johnson et irlandais Micheal Martin se sont joints lundi à la classe politique nord-irlandaise pour les adieux à David Trimble, prix Nobel de la paix pour avoir contribué à mettre fin à des décennies de conflit dans la province britannique.

L’ancien chef du gouvernement local nord-irlandais est décédé lundi dernier à l’âge de 77 ans. L’annonce de sa mort –après une courte maladie– a suscité une pluie d’hommages venus du monde entier et de tous bords politiques, saluant son travail acharné pour apaiser les divisions entre républicains principalement catholiques et unionistes majoritairement protestants.

Ce conflit connu sous le nom de « Troubles » a fait quelque 3.500 morts et a pris fin avec l’Accord du Vendredi Saint en 1998.

Malgré les profondes divisions aggravées récemment par le Brexit, les représentants de la classe politique nord-irlandaise se sont rendus à la mi-journée à l’église presbytérienne Harmony Hill à Lisburn, au sud-ouest de Belfast pour ses obsèques. Etaient présents, aux côtés de la famille, des unionistes, dont faisait partie Trimble, mais aussi républicains comme la dirigeante du Sinn Fein Michelle O’Neill, amenée à diriger le prochain gouvernement d’union après la victoire historique de sa formation aux élections de mai.

« L’éventail de ceux qui se sont rassemblés pour lui rendre hommage témoigne non seulement de l’impact de David sur le paysage politique mais aussi de l’empreinte qu’il a laissée sur ce paysage et de l’héritage qu’il nous a laissé à tous », a souligné la révérend Fiona Forbes en ouvrant la cérémonie.

Elle a rappelé que David Trimble était « un universitaire, un chef de parti, un artisan de la paix, un lauréat du prix Nobel, le premier à occuper le poste de Premier ministre dans le nouvel exécutif d’Irlande du Nord établi dans le cadre de l’accord du Vendredi Saint. »

Juriste protestant entré en politique au début des années 1970 dans les rangs du parti unioniste Vanguard, proche des paramilitaires, David Trimble a contribué à façonner, un quart de siècle plus tard, l’accord de paix avec feu le catholique John Hume, colauréat du Nobel. Il a pour cela dû surmonter la résistance de la communauté protestante qu’il représentait.

Il a ensuite dirigé le premier exécutif local réunissant unionistes et républicains en vertu de l’accord de paix, entre 1998 et 2002.

– Vives tensions post-Brexit –

Des registres de condoléances ont été ouverts dans toute l’Irlande du Nord. Au siège du gouvernement, une couronne de fleurs a été déposée devant un portrait de David Trimble.

« Il n’y aurait pas eu de paix sans lui », a insisté l’ancien Premier ministre Tony Blair, au pouvoir en 1998, sur la BBC Ulster lundi matin. Il a insisté sur « le caractère qu’il lui a fallu pour résister à toutes les critiques qu’il a reçues, aux menaces contre sa propre vie qui ont été proférées »: « A une époque où les gens sont à la recherche d’un véritable exemple de leadership politique, je pense que c’est un très bon exemple. »

Le décès de David Trimble est intervenu dans un moment de vives tensions et de paralysie politique dans la province britannique.

Le principal parti unioniste, le DUP, refuse de participer à un exécutif local dirigé par le Sinn Fein, comme prévu par l’accord de 1998, tant que Londres ne met pas fin à certaines dispositions de l’accord de Brexit prévoyant un statut douanier particulier pour l’Irlande du Nord.

Le gouvernement britannique veut remettre en cause certaines dispositions du protocole nord-irlandais par une loi actuellement au Parlement, provoquant des actions en justice de l’Union européenne.

Ce statut particulier avait été créé pour éviter le retour d’une frontière physique entre la province et la République d’Irlande après le Brexit, ce qui aurait pu fragiliser la paix.

Mais en maintenant de fait l’Irlande du Nord dans le marché européen, elle crée une frontière de fait avec le reste de la Grande-Bretagne -une trahison pour les unionistes- ce qui ravive les tensions communautaires.

Au lendemain des funérailles, les parlementaires présenteront leurs condoléances officielles à l’ancien Premier ministre lors d’une séance spéciale.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s