Le Royaume-Uni annonce accueillir le prochain concours Eurovision à la place de l’Ukraine

Le groupe ukrainien Kalush Orchestra a remporté le 66e concours de l’Eurovision en mai dernier à Turin, en Italie. KEYSTONE/EPA/ALESSANDRO DI MARCO

L’édition 2023 du concours ne sera pas organisé par l’Ukraine comme convenu mais par le Royaume-Uni en raison de la guerre, a indiqué le gouvernement britannique. Le Royaume-Uni n’a plus accueilli l’Eurovision depuis 1998, alors à Birmingham, dans le centre de l’Angleterre.

Le Royaume-Uni s’est mis d’accord avec l’Ukraine, vainqueur de l’Eurovision cette année, pour accueillir en 2023 la prochaine édition du concours de la chanson à sa place en raison de l’invasion russe, a annoncé lundi le gouvernement britannique.

Les conditions de sécurité ne sont pas réunies

En juin, l’Union Européenne de Radio-Télévision (UER), qui organise l’événement, avait estimé que les conditions de sécurité n’étaient pas réunies pour que l’Ukraine organise le concours et avait lancé des négociations avec le Royaume-Uni, arrivé en deuxième position à Turin en mai.

« A la suite d’une demande de l’Union Européenne de Radio-Télévision et des autorités ukrainiennes, la BBC a accepté d’accueillir le concours l’année prochaine », a indiqué dans un communiqué la ministre britannique de la Culture Nadine Dorries. « Je suis désolée qu’en raison du bain de sang toujours provoqué par la Russie, il n’ait pas été possible d’accueillir l’événement en Ukraine, où il devrait avoir lieu », a-t-elle insisté.

Kiev avait dénoncé initialement la décision de lui retirer l’accueil de la prochaine édition, réclamant des négociations supplémentaires. Londres avait exprimé sa réticence à priver l’Ukraine de l’événement, suivi par des dizaines de millions d’amateurs de pop et paillettes.

Un porte-parole du gouvernement britannique a assuré lundi que le Premier ministre sortant Boris Johnson était d’avis que l’Ukraine devait organiser l’Eurovision et que « toutes les options » avaient été envisagées pour cela, sans succès. « Mais nous sommes confiants dans le fait que la BBC et le Royaume-Uni vont donner le maximum pour s’assurer que l’événement célèbre et honore le pays, le peuple et la créativité de l’Ukraine », a-t-il précisé.

Le concours donnera une part à « la culture de l’Ukraine »

La BBC a précisé que le concours donnerait une grande part à « la culture et l’héritage de l’Ukraine ». Le groupe audiovisuel public britannique, qui diffuse l’Eurovision depuis 1956, va lancer dès cette semaine le processus de sélection pour la ville-hôte du concours. L’UER a indiqué que l’Ukraine serait qualifiée d’office pour la finale l’année prochaine.

Grand favori, le Kalush Orchestra avait remporté en mai la finale du concours avec la chanson « Stefania » mêlant hip-hop et musique traditionnelle, une victoire très symbolique en pleine invasion russe. Le Britannique Sam Ryder et son titre « Space Man » avait obtenu la deuxième place, une place inespérée pour les Britanniques habitués au fond du tableau ces dernières années, avec même zéro point en 2021.

Le Royaume-Uni n’a plus accueilli l’Eurovision depuis 1998, alors à Birmingham, dans le centre de l’Angleterre.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s