Sri Lanka: un nouveau gouvernement formé avec des caciques de l’ancien pouvoir

Un nouveau gouvernement a été nommé vendredi 22 juillet au Sri Lanka, trois jours après l’arrivée au pouvoir de Ranil Wickremesinghe. Mais l’attelage compte un grand nombre de soutiens du clan politique des Rajapaksa, l’ancien président, chassé ces derniers mois par un important mouvement populaire.

Les 18 membres du gouvernement nommés vendredi sont quasiment les mêmes politiciens qui régnaient avant la démission de Gotabaya Rajapaksa.

Le Premier ministre, Dinesh Gunuwardane, est très proche de ce clan, de manière personnelle et idéologique, il a été ministre sous le règne de Mahinda Rajapakse en 2010 et a ensuite rejoint la coalition de son frère, le président déchu Gotabaya Rajapakse. Le ministre des Affaires étrangères Ali Sabry est l’avocat personnel de la famille Rajapaksa.

Pour beaucoup de Sri Lankais qui luttaient pour le départ de cette dynastie, c’est donc une énorme déception. Ils craignent que ce clan n’agisse maintenant en sous-main avec la collaboration de ces ministres.

Des frictions attendues avec le FMI

Sur l’aspect plus économique, il est à noter que le Premier ministre est issu d’un parti trotskyste, opposé aux politiques libérales, ceci alors que le pays est en négociations avec le Fonds monétaire internationale qui impose généralement un désengagement de l’État dans l’économie avant d’octroyer des prêts. Il devra ainsi certainement faire d’importantes concessions s’il doit accepter l’aide du FMI, essentielle pour sortir le Sri Lanka de la crise économique la plus importante de son histoire.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s