Le brasier repart en Gironde, « apocalypse de chaleur » lundi dans l’Ouest

Des pompiers tentent de circonscrire un incendie, le 17 juillet 2022 à Louchats (Gironde)Des pompiers tentent de circonscrire un incendie, le 17 juillet 2022 à Louchats (Gironde) afp.com - THIBAUD MORITZ

Le feu regagnait en intensité dimanche soir en Gironde dans une France écrasée de chaleur, où une « apocalypse de chaleur » est attendue lundi sur la façade ouest, avec 15 départements en « vigilance rouge » canicule.

Le pic de cette 45e vague de chaleur recensée en France depuis 1947 est attendu lundi, avec des « ribambelles de records », notamment en Bretagne et dans les Landes, a indiqué Météo France lors d’un point presse.

En Gironde, les feux regagnaient du terrain dans la soirée: au total, 13.000 hectares de végétation ont brûlé depuis mardi et 2.100 personnes ont été évacuées dans la commune de Cabanac-et-Villagrains, dans le secteur de Landiras, a indiqué la préfecture.

Selon les pompiers, ces nouvelles évacuations préventives portent à 16.200 le nombre de vacanciers qui ont dû plier bagages en urgence depuis mardi.

A la Teste-de-Buch, « la situation se dégrade. Le feu est arrivé à la mer et se dirige vers le sud », selon un tweet la préfecture, qui appelle à être « extrêmement prudent ».

Sur les réseaux sociaux, des internautes ont publié des photos et vidéos, prises depuis la mer, de cet immense brasier « haut de 30 mètres » dévorant la plage de la Lagune, au sud de la dune du Pilat.

– Trois avions supplémentaires –

« De gros moyens sont en train d’être déployés sur le secteur. Le feu ne devrait toutefois pas atteindre le département des Landes car le vent devrait tourner vers l’ouest et le nord », signale à l’AFP le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse.

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur annonce des renforts, avec « dès ce soir, trois avions supplémentaires » pour appuyer les six bombardiers déjà engagés, ainsi que « 200 sapeurs-pompiers supplémentaires (…) avec 11 camions lourds ».

Dans l’après-midi, un syndicat de pilotes de l’aviation civile avait demandé plus d’avions et de personnel disponibles: « A l’heure où je vous parle, on n’a pas les avions qu’on devrait avoir », avait affirmé à l’AFP Christophe Govillot, porte-parole du Syndicat national du personnel navigant de l’aéronautique civile (SNPNAC).

L’enfer n’est pas terminé sur la façade ouest, qui sera frappée lundi à la mi-journée par le pic caniculaire.

L’alerte « rouge » émise dimanche, qui recommande aux habitants des zones concernées d’observer une « vigilance absolue » face à des « phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle », concerne les départements suivants: Charente, Charente-Maritime, Côtes-d’Armor, Dordogne, Finistère, Gers, Gironde, Ille-et-Vilaine, Landes, Loire-Atlantique, Lot-et-Garonne, Maine-et-Loire, Morbihan, Deux-Sèvres et Vendée.

Cinquante-et-un départements sont par ailleurs en vigilance orange (ce qui signifie « soyez très vigilants ») et le reste de la France – à l’exception de la Corse-du-Sud – est en jaune (« soyez attentifs »).

La journée de lundi pourrait être l’une des plus chaudes jamais enregistrées en France. « Dans certaines zones du Sud-Ouest, ce sera une apocalypse de chaleur », a déclaré à l’AFP François Gourand, prévisionniste à Météo France.

« Il y a énormément de records attendus demain: en Bretagne, avec peut-être jusqu’à 40°C à Brest », ce qui serait un record absolu, mais aussi dans les Landes, où « la forêt landaise sera au-dessus des 42°C et peut-être jusqu’à 44°C », a déclaré le prévisionniste Olivier Proust lors du point presse.

– « Nuit vraiment torride » –

La nuit de lundi à mardi sera brûlante dans tous les départements en rouge: « On va avoir une nuit vraiment torride », avec des minimales ne descendant pas en-dessous de 25/26°C au plus frais de la nuit, a-t-il ajouté.

Dès mardi 06H00, la vigilance rouge devrait être levée, alors que la chaleur refluera depuis l’Atlantique vers l’Est. Mais de fortes chaleurs devraient perdurer dans le sud-est.

Sous l’effet de la chaleur, des pics de pollution sont à attendre, notamment de la Bretagne à la Provence-Alpes-Côte d’Azur, selon Prev’air, plateforme nationale de prévision de la qualité de l’air.

Partout, la chaleur aggrave les risques d’incendie: en Loire-Atlantique, un « violent feu de végétation » a débuté dimanche à Montrelais: « Le feu a brûlé 35 hectares de pinède entre l’autoroute A11 et la Loire » et « devrait être circonscrit dans la soirée », selon la préfecture. Par précaution, « quelques habitants vivant dans des hameaux proches de la zone incendiée ont été évacués ».

Face à la chaleur écrasante, une seule arme: s’hydrater et limiter ses déplacements aux heures les plus chaudes, rappelle Météo-France.

Et il va falloir s’y habituer. La multiplication de ces phénomènes est une conséquence directe du réchauffement climatique selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence.

Cette vague de chaleur touche l’ensemble de l’Europe occidentale, provoquant également des feux de forêt en Espagne ou au Portugal. Au Royaume-Uni, l’agence météorologique a émis la toute première alerte « rouge pour chaleur extrême » de l’histoire du pays.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s