Les Etats-Unis exhortent les dirigeants du Sri Lanka à agir « rapidement » pour restaurer la stabilité

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken (G) après avoir débarqué de son avion à l'aéroport international Don Mueang de Bangkok, le 9 juillet 2022Le secrétaire d'État américain Antony Blinken (G) après avoir débarqué de son avion à l'aéroport international Don Mueang de Bangkok, le 9 juillet 2022 afp.com - Stefani Reynolds

Les Etats-Unis ont exhorté dimanche les futurs nouveaux dirigeants du Sri Lanka à « travailler rapidement » pour restaurer la stabilité économique et calmer le mécontentement populaire, après l’annonce de la démission du président Gotabaya Rajapaksa qui a fui son palais pris d’assaut par des manifestants samedi.

Le nouveau gouvernement du Sri Lanka devra « travailler rapidement pour identifier et mettre en oeuvre des solutions qui permettront la stabilité économique à long terme et calmeront le mécontentement du peuple du Sri Lanka face à la dégradation des conditions économiques, notamment les pénuries d’électricité, de nourriture et de carburant », a déclaré un porte-parole du département d’Etat à Bangkok, où le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken se trouve en visite.

Washington appelle également « le Parlement sri-lankais à aborder cette étape avec la volonté d’améliorer la situation de la nation, et non celle d’un parti politique en particulier », a poursuivi le porte-parole.

Les Etats-Unis ont mis en garde les partisans du gouvernement contre toute attaque contre des manifestants ou des journalistes, mais ont également critiqué les violences survenues samedi lorsque la foule a pris d’assaut la résidence de M. Rajapaksa.

« Le peuple sri-lankais a le droit d’élever pacifiquement sa voix, et nous demandons une enquête complète, l’arrestation et la poursuite en justice de toute personne impliquée dans tout incident violent lié à la manifestation », a déclaré le porte-parole.

M. Rajapaksa a entretenu des relations difficiles avec les Etats-Unis en raison de son rejet des allégations de crimes de guerre lors de la sanglante de la guerre civile sri-lankaise, qui a duré plusieurs décennies, et de son partenariat économique étroit avec la Chine.

Ces dernières semaines, les Etats-Unis et la Chine ont proposé de soutenir l’île, aux prises avec des pénuries de carburant et de nourriture sans précédent.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s