Côte d’Ivoire: au moins cinq morts, dont quatre enfants, dans des inondations à Abidjan

Des habitants et des secouristes recherchent des survivants dans le quartier de Attecoube, à Abidjan, après des inondations meurtrières qui ont touché la capitale ivoirienneDes habitants et des secouristes recherchent des survivants dans le quartier de Attecoube, à Abidjan, après des inondations meurtrières qui ont touché la capitale ivoirienneafp.com - Issouf SANOGO

Au moins cinq personnes, dont quatre enfants, sont mortes dans des inondations à Abidjan après une nuit de fortes précipitations, ont annoncé mardi les pompiers, mobilisés dans les nombreux quartiers de la capitale économique ivoirienne touchés par une intense saison des pluies.

« Nous sommes sollicités depuis 3 heures du matin (locales et GMT). Malheureusement cinq personnes, dont quatre enfants, sont décédés. Les enfants sont morts dans un éboulement et la personne adulte a été emportée par les eaux », a expliqué à l’AFP le Général Issa Sacko, commandant des sapeurs-pompiers.

85 personnes ont été « mises en sécurité » et une évacuée à l’hôpital, a-t-il ajouté, précisant que les décès avaient été enregistrées à Bingerville, une commune d’Abidjan.

« Je n’ai plus rien dans la maison. L’eau a tout emporté. Nous avons rien à porter, à manger. Nos dossiers et diplômes, tout est parti. Ce n’est pas la première fois. Mais cette fois ça a trop débordé », a expliqué à l’AFP Pricile Ziyahe une habitante de Bingerville.

« L’eau est montée jusqu’à casser les vitres de la maison. Chez les voisin d’en face, on ne voyait même plus la toiture du garage », a ajouté Cynthia Koffi, une étudiante en médecine qui vit également à Bingerville.

Des torrents de pluies se sont abattus toute la nuit sur Abidjan, inondant de nombreux quartiers et rendant impraticables plusieurs grands axes de circulation.

Les précipitations se sont poursuivies par épisodes dans la journée de mardi.

Entre lundi et mardi midi, certains quartiers d’Abidjan ont reçu près de 200 mm de précipitations, l’équivalent de plusieurs semaines de pluie, selon les données de l’agence météorologique ivoirienne Sodexam, en partenariat avec la société française HD-Rain.

Dès le petit matin, des habitants de communes huppées comme populaires postaient sur les réseaux sociaux des photos et vidéos montrant leurs maisons ou leurs quartiers inondés et appelant les secours à l’aide.

La semaine dernière, six personnes étaient mortes dans un éboulement dans le quartier de Mossikro, dans l’ouest d’Abidjan, là encore après une nuit de très fortes pluies.

Le scénario de pluies torrentielles suivies d’inondations dévastatrices est récurrent dans la plus grande ville ivoirienne.

Les constructions dans des zones inondables, souvent habitées par des populations pauvres, sont légion dans cette métropole d’Afrique de l’ouest de plus de cinq millions d’habitants, en croissance continue.

En juin 2018, 18 personnes étaient mortes à Abidjan après des pluies diluviennes. En juin 2020, 13 autres avaient péri dans un glissement de terrain.

Coeur de la saison des pluies, dans cette ville au climat tropical, le mois de juin est traditionnellement le plus pluvieux de l’année, avec en moyenne autour de 300 mm d’eau.

La Côte d’Ivoire doit organiser la Coupe d’Afrique des nations en juin 2023, un calendrier qui inquiète plusieurs observateurs.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s