Colombie : qui est Gustavo Petro, élu premier président de gauche de l’histoire du pays ?

L'ancien rebelle Gustavo Petro et sa colistière Francia Marquez devant leurs partisans à Bogota, en Colombie, le 19 juin 2022. L'ancien rebelle Gustavo Petro et sa colistière Francia Marquez devant leurs partisans à Bogota, en Colombie, le 19 juin 2022.  AP Photo/Fernando Vergara.

La Colombie élit son premier président de gauche. Gustavo Petro remporte son duel contre le candidat de droite Rodolfo Hernandez. Le nouveau chef de l’Etat affiche sa volonté de « changer » une Colombie en crise. Qui est Gustavo Petro qui se présentait pour la troisième fois à la présidentielle et quels sont les grands défis qui l’attendent ? État des lieux.

« Nous nous engageons à un changement véritable, un changement réel », a promis le sénateur de soixante-deux ans au soir de sa victoire devant des centaines de ses partisans en liesse.
 

Le gouvernement qui entrera en fonction le 7 août sera celui de la vie, de la paix, la justice sociale et la justice environnementale.

Gustavo Petro, nouveau président de la Colombie.

Depuis Madrid, le gouvernement de gauche espagnol a félicité l’ex-guerillero pour sa victoire « historique » pour la gauche colombienne.
Nous espérons « travailler en étroite collaboration avec le nouveau gouvernement colombien dans la construction de politiques sociales, équitables et durables », ainsi que « du respect et de la protection de l’environnement », a ajouté le gouvernement espagnol.

  • Ancien membre d’une guérilla d’extrême gauche

Ancien membre d’une guérilla d’extrême gauche converti à la social-démocratie, ex-maire de Bogota, Gustavo Petro a recueilli 50,44% des voix, contre 47,31% à son concurrent l’homme d’affaires Rodolfo Hernandez, selon les résultats provisoires du second tour de la présidentielle dimanche, le solde représentant les bulletins blancs, comptabilisés en Colombie dans les suffrages exprimés.

Avec 11,2 millions de voix en sa faveur, le sénateur a devancé de près de 700.000 voix son adversaire (10,5 millions), qualifié surprise du premier tour le 29 mai dernier qui avait supplanté le candidat de droite. La participation s’élève à 58%.

Rodopfo Hernandez a immédiatement concédé sa défaite, souhaitant que son adversaire « sache comment diriger le pays et qu’il soit fidèle à son discours contre la corruption ».

« Les partisans de Rodolfo Hernandez pourront venir dialoguer avec nous quand ils veulent (…). L’opposition, quelle qu’elle soit, sera toujours la bienvenue pour dialoguer », a promis le futur chef de l’Etat.

« Il n’y aura que le respect et le dialogue, c’est ainsi que nous pourrons construire le grand accord national et la paix intégrale », a-t-il ajouté, s’engageant par ailleurs à ce que la Colombie soit « à la tête de la lutte contre le changement climatique » dans le monde.

  • Francia Marquez, première femme afro-colombienne vice-présidente de Colombie

« Je suis la première femme afrodescendante vice-présidente de Colombie », a proclamé fièrement Francia Marquez, modeste villageoise devenue activiste écologiste, et qui a joué un grand rôle dans la campagne comme colistière du candidat.
 

« Nous avons franchi un pas important. Nous avons un gouvernement du peuple, un gouvernement des gens qui vont à pied, un gouvernement pour ceux qui ne sont rien (…). Ensemble, nous allons réconcilier cette nation, dans la joie et la paix. » Francia Marquez, vice-présidente de la Colombie.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s