Les sanctions pour «écraser l’économie» russe «ont failli», selon Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine lors de son discours au forum de Saint Pétersbourg, le 17 juin 2022. REUTERS - MAXIM SHEMETOV

S’exprimant au cours d’un forum économique à Saint-Pétersbourg, le président russe a dénoncé la volonté des Etats-Unis et de l’Europe d’«écraser l’économie russe». Mais « les sanctions ont failli », affirme-t-il.

Le chef de l’État russe, Vladimir Poutine, a réaffirmé vendredi sa détermination à poursuivre son « opération spéciale » en Ukraine lors d’un long discours prononcé au Forum économique international de Saint-Pétersbourg. Il a accusé l’Occident d’arrogance coloniale et de vouloir écraser son pays avec des sanctions « stupides » et « sans précédent », qui « ont failli ».

« Nous sommes un peuple fort et pouvons faire face à n’importe quel défi. Comme nos ancêtres, nous résoudrons tous les problèmes, toute l’histoire millénaire de notre pays en témoigne », a déclaré Vladimir Poutine. Vladimir Poutine a déclaré que l’Union européenne pourrait perdre plus de 400 milliards de dollars (381,5 milliards d’euros) à cause de ces sanctions, qui, selon le président russe, se retourneraient contre ceux qui les ont prises.

La Russie n’est pas à blâmer pour la hausse actuelle des prix des céréales, a souligné Vladimir Poutine, qui accuse les États-Unis de faire grimper les prix des denrées alimentaires en faisant « tourner la planche à billets » et en « s’accaparant » les vivres sur les marchés mondiaux. Pour Vladimir Poutine, les États-Unis se considèrent comme « l’émissaire de Dieu sur Terre », Washington et ses alliés tentant de « changer le cours de l’histoire » pour affaiblir une Russie souveraine et indépendante.

La Russie n’a « rien contre » une adhésion de l’Ukraine à l’UE affirme Poutine

La Russie n’a « rien contre » une éventuelle adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne, a assuré vendredi le président russe Vladimir Poutine après la décision de la Commission européenne de recommander d’accorder à Kiev le statut de candidat à l’UE. « Nous n’avons rien contre, c’est leur décision souveraine d’adhérer à des unions économiques ou pas (…) C’est leur affaire, l’affaire du peuple ukrainien », a déclaré M. Poutine durant la session plénière du Forum économique de Saint-Pétersbourg (nord-ouest).

La Russie, qui mène une offensive en Ukraine depuis le 24 février, voit d’un très mauvais œil les aspirations de Kiev d’une adhésion à l’Otan – que Moscou considère comme une menace pour sa sécurité – mais « en ce qui concerne leur intégration économique, c’est leur choix », a estimé Vladimir Poutine. « L’UE n’est pas une alliance militaire, à la différence de l’Otan », a-t-il souligné.

Le président russe a toutefois affirmé que « l’Ukraine va se transformer en semi-colonie » des pays occidentaux si elle rejoint l’UE. « C’est mon opinion », a-t-il ajouté.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s