France, Allemagne, Italie et Roumanie soutiennent l’octroi à l’Ukraine du statut de candidat à l’UE


Le président français Emmanuel Macron, le chancelier allemand Olaf Scholz, le Premier ministre italien Mario Draghi, le président roumain Klaus Iohannis et le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy lors de leur conférence de presse commune, à Kiev, en Ukraine, le 16 juin 2022. REUTERS - VALENTYN OGIRENKO

Les dirigeants français, allemand, italien et roumain sont tous pour l’octroi « immédiat » à l’Ukraine du statut officiel de candidat à une adhésion à l’Union européenne, a déclaré le président français Emmanuel Macron, jeudi lors d’une conférence de presse des dirigeants européens à Kiev. « Tous les quatre nous soutenons le statut de candidat immédiat à l’adhésion », a déclaré Emmanuel Macron. « Ce statut sera assorti d’une feuille de route et impliquera aussi que soit prise en compte la situation des Balkans et du voisinage, en particulier de la Moldavie », a-t-il ajouté.

Le président français a également annoncé la livraison par la France dans les prochaines semaines de six systèmes d’artillerie Caesar supplémentaires, ces canons automoteurs réputés pour leur précision. « Au-delà des 12 Caesar déjà livrés, j’ai pris la décision de livrer six Caesar additionnels », a annoncé Emmanuel Macron.

Le chef du gouvernement italien, Mario Draghi, a confirmé le soutien de l’Italie à la candidature l’Ukraine, lors de cette conférence de presse à Kiev. Il a déclaré : « Aujourd’hui, le message le plus important de notre visite est que l’Italie veut l’Ukraine dans l’Union européenne. »

Mario Draghi a ainsi insisté sur le fait que Rome « veut que l’Ukraine ait le statut de candidat et soutiendra cette position lors du prochain Conseil européen » des 23-24 juin qui doit examiner la demande de Kiev d’être accepté comme candidat officiel.

« L’Ukraine appartient à la famille européenne », a renchéri Olaf Scholz, précisant qu’il faudrait « faire tout le nécessaire » pour « trouver l’unanimité » au sein de l’UE pour lancer ces candidatures. « L’adhésion à l’Union européenne est soumise à des règles claires qui doivent être respectées par tous », a toutefois rappelé M. Scholz.

Critiqué pour ses atermoiements dans son soutien militaire à Kiev, puis pour la lenteur des livraisons d’armes lourdes promises par l’Allemagne, Olaf Scholz a assuré que le soutien de son pays à la défense ukrainienne serait sans faille. « Nous aidons l’Ukraine avec des livraisons d’armes, nous continuerons à le faire aussi longtemps que l’Ukraine en aura besoin », a-t-il promis.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s