Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra traîne en justice le journaliste Rémy Ngono

Remy Ngono Journaliste à RFI

Une citation directe du tribunal correctionnel de Bangui, informe que le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a porté plainte contre le journaliste Rémy Ngono.

Remy Ngono a maille à partir avec la justice centrafricaine. Le journaliste de RFI est attendu le 23 juin prochain au tribunal correctionnel de Bangui. Le Franco-camerounais et une certaine, Sabine Ntsama, conseillère en ressources humaines, sont appelés à répondre d’une plainte déposée par le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra contre eux.

Ces deux personnes sont accusés d’avoir tenu via les réseaux sociaux des propos qui ont portés atteintes à l’honneur et à la dignité du chef de l’Etat et ont incité la population centrafricaine à la haine et à la révolte.

«Dans une vidéo sur sa page Facebook, le journaliste Remy Ngono a révélé comment Monsieur Touadera utilise sa position pour protéger des entités criminelles internationales. Le président centrafricain y est présenté comme le parrain d’une mafia savamment orchestrée par des feemans camerounais », lit-on dans un document largement diffusé sur les réseaux sociaux.

Rémy Ngono et Sabine Ntsama se sont littéralement dressés contre le chef de l’Etat Centrafricain pour avoir, disent-ils, protéger Emile Parfait Simb, impliqué dans une grosse arnaque de plusieurs milliards de FCFA.

Yann Vlad Atanga

237actu.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s