Jubilé d’Elizabeth II : comment les Britanniques accueillent-ils l’événement ?

La foule attend l'apparition de la reine au balcon du palais de Buckingham, à l'occasion de son jubilé de platine, ce jeudi 2 juin.La foule attend l'apparition de la reine au balcon du palais de Buckingham, à l'occasion de son jubilé de platine, ce jeudi 2 juin. © Richard Pohle/ AP

Le jubilé de platine de la reine, fêtant ses 70 ans de règne, a démarré sur les chapeaux de roue ce jeudi 2 juin, après deux apparitions remarquées au balcon du palais de Buckingham. Pour beaucoup, l’événement est historique mais certains ne cachent pas leur mécontentement. Que pensent les Britanniques de ce jubilé ?

C’est vêtue d’une tenue mauve, s’appuyant sur une canne, que la souveraine de 96 ans est apparue ce jeudi au balcon du palais de Buckingham. Elle fête ce jeudi son jubilé de platine et ses 70 ans de règne. Un record jamais égalé au Royaume-Uni. Pour l’occasion, elle a fait deux apparitions. La première, elle était accompagnée de son cousin Edward de Kent, colonel des Scots Guards, un des régiments d’élite de la garde royale britannique, pour assister à la traditionnelle parade Trooping the Color, « Salut aux couleurs” en français. Ce rassemblement militaire vise à célébrer l’anniversaire officiel du souverain britannique. Quelque temps après, la reine est apparue rayonnante et accompagnée de toute la famille royale. 

La reine Elizabeth II et la famille royale font face à la foule depuis le balcon du palais de Buckingham ce jeudi 02 juin.

La reine Elizabeth II et la famille royale font face à la foule depuis le balcon du palais de Buckingham ce jeudi 02 juin. © Aaron Chown/ AP

La foule était là depuis le petit matin aux abords du palais pour tenter d’apercevoir Elizabeth II. Les spectateurs avaient pris leurs quartiers sous un soleil radieux le long des barrières longeant le Mall, la majestueuse artère donnant sur le palais d’où la souveraine est apparue au balcon. Un événement que beaucoup n’auraient raté pour rien au monde. 

C’est peut être la dernière fois qu’on voit Sa Majesté participer à un événement public, nous voulons montrer notre reconnaissance. Gilbert Falconer, 65 ans, venu d’Ecosse.

Un événement inédit pour les fervents partisans de la reine

Montée sur le trône à 25 ans à la mort de son père, George VI, le 6 février 1952, Elizabeth II est la première dans l’histoire millénaire de cette monarchie à afficher un règne aussi long. Il est peu probable que ses successeurs battent son record. Charles, le prince héritier a 73 ans, son fils William bientôt 40 ans.

« C’est peut être la dernière fois qu’on voit Sa Majesté participer à un événement public, nous voulons montrer notre reconnaissance », explique à l’AFP Gilbert Falconer, 65 ans, venu d’Ecosse. « Il sera dur de la remplacer ».

Une telle longévité, c’est « historique pour le pays », abonde Daniel Marmah, 33 ans, pendant qu’il patiente dans une longue file avec sa femme et ses deux jeunes enfants. Selon lui, la reine a « vraiment fait un super boulot. »

Les gardes de la Reine défilent lors de la parade "Trooping the Color" à Horse Guards, à Londres, le jeudi 02 juin 2022.

Les gardes de la Reine défilent lors de la parade « Trooping the Color » à Horse Guards, à Londres, le jeudi 02 juin 2022. © Matt Dunham/ AP

Et ils sont nombreux à avoir installé leurs tentes la veille pour ne rien rater de l’événement. Je suis venu « pour célébrer avec ma reine », confie David Hare, ce très patriote élagueur de 61 ans, une veste Union Jack sur les épaules. « J’ai été à tous les mariages (royaux), passant parfois la nuit », assure-t-il.  

Seule déception pour David, Elizabeth II ne passera pas les troupes en revue, comme le veut la tradition. Ses problèmes de mobilité l’en empêchent. La tâche incombe au prince Charles. Au-delà du symbole pour les fans, c’est un moment de fête pour tout le pays.

C’est tout simplement chouette de pouvoir faire la fête ces quatre prochains jours. David Hare, patriote  de 61 ans venu camper devant le palais de Buckingham.

Une parenthèse bienvenue dans tout le pays 

Les célébrations sont populaires dans tout le pays. En tout, 16 000 street parties (fêtes de rues) ont été recensées dans tout le pays, d’Irlande du Nord en Ecosse, en passant par le pays de Galles et l’Angleterre. Des centaines de concerts, d’ateliers pour enfants et d’animations de rues sont aussi prévues. Et pour cause, le gouvernement britannique a offert deux jours feriés à ses concitoyens. C’est « tout simplement chouette de pouvoir faire la fête ces quatre prochains jours » confie David Hare. Et ce, tout particulièrement en ces temps difficiles marqués par « le Covid et cette très triste guerre en Ukraine », ajoute-t-il. 

Passé les festivités, le porte-monnaie des Britanniques est aussi un bon indicateur de l’engouement autour de l’événement. Selon le Center for Retail Research, les Britanniques devraient dépenser plus de 281 millions de livres sterling (plus de 330 millions d’euros) en souvenirs, articles commémoratifs et cadeaux à l’occasion du jubilé de platine. « Ils se vendent comme des petits pains », affirme Pauline Maclaran, professeure de marketing et de recherche sur la consommation à Royal Holloway et co-autrice de « Royal Fever : The British Monarchy in Consumer Culture ».

Des fans campent avant le début du week-end du jubilé de la reine, le mercredi 1er juin.

Des fans campent avant le début du week-end du jubilé de la reine, le mercredi 1er juin. © Alberto Pezzali/ AP

Outre les traditionnels services de vaisselle et boîtes à biscuits, on trouve des balles de golf, des laisses pour chiens, des bougies parfumées, des housses de couette, des sacs à main, des pyjamas et même des nains de jardin.  Une poupée Barbie exclusive du Jubilé, conçue pour ressembler à la reine, s’est vendue dès son arrivée sur le marché en mai et sa valeur approche déjà les 300 euros. 

Un anniversaire royal sonne donc comme une bonne nouvelle et une bonne excuse pour faire la fête. Mais tout le monde n’est pas cet avis.

L’inaction de la couronne face à l’urgence climatique et leur soutien continu à la viande, à la pêche et aux produits laitier.Communiqué du groupe Animal Rebellion à l’origine d’une action de désobéissance civile le jour du jubilé de la reine

Des voix dissidentes face à l’urgence climatique

De son côté, Animal Rebellion, un groupe lié aux activistes écologistes d’Extinction Rebellion, a déclaré que 25 de ses partisans avaient perturbé le défilé lors de la parade « Trooping the Colour », ce rassemblement militaire datant de 1748 et visant à célébrer l’anniversaire officiel du souverain britannique, ce jeudi matin.

En cause, « l’inaction de la couronne face à l’urgence climatique et leur soutien continu à la viande, à la pêche et aux produits laitiers ». Sur Twitter, le groupe a ensuite « exigé que les terres royales soient récupérées ».

L’événement intervient dans un contexte de flambée des prix de l’énergie, de contrecoups du Brexit et de crises mondiales qui s’enchaînent. Certains crient à la diversion.

Hommage historique ou diversion politique, la parenthèse s’ouvre jusqu’à dimanche et se refermera avec l’interprétation de l’hymne national, « God Save the Queen », à l’extérieur du palais, par l’artiste interprète Ed Sheeran.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s