Nicaragua: le Parlement interdit 83 nouvelles ONG et associations dont l’Académie nationale de la langue espagnole

Le Parlement nicaraguayen discute d’une loi « pour la régulation des agents étrangers, le 15 octobre, à Managua. 

Le Parlement du Nicaragua a voté mardi la dissolution de l’Académie de la langue espagnole, affiliée à l’Académie royale espagnole et vieille de près d’un siècle, ainsi que 82 autres ONG ou associations accusées de violation de la loi sur les « agents étrangers ».

Le Parlement, dominé par les partisans du gouvernement du président de Daniel Ortega, a voté, sans débat, par 75 voix des 91 députés, la suppression de la personnalité juridique à ces associations, à la demande du gouvernement. L’Académie nicaraguayenne de la langue espagnole fondée en 1928, équivalent de l’Académie française, est accusée, comme les autres associations visées, de ne pas s’être pliée à la loi sur les « agents étrangers » de 2020 qui impose à toute personne ou entité recevant des fonds de pays extérieurs de s’enregistrer auprès du ministère de l’Intérieur.

Cette loi prévoit également un contrôle pointilleux des comptes et la suppression de droits civiques et politiques. Selon le ministère de l’Intérieur, les ONG dissoutes « ont violé et n’ont pas respecté leurs obligations » légales et ont « fait obstacle au contrôle et la surveillance » auxquelles elles sont astreintes par la loi des « agents étrangers ».

L’Académie s’était déjà défendue des accusations portées contre elle en soulignant que ses travaux portent sur la grammaire et le dictionnaire de la langue espagnole. Près de 200 entités (ONG, associations, organisations humanitaires…) ont été à ce jour dissoutes par les autorités nicaraguayennes depuis la crise ouverte en 2018 par les manifestations contre le gouvernement de Daniel Ortega.

L’opposition a été réprimée dans le sang avec un bilan d’au moins 355 morts, des dizaines de milliers d’exilés et des centaines d’emprisonnements, selon la Commission interaméricaine des droits de l’Homme (CIDH). Le gouvernement accuse les ONG dissoutes de recevoir des fonds de l’étranger pour fomenter un coup d’Etat avec le soutien des Etats-Unis.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s