Festival de Cannes: la Palme d’or décernée à Ruben Östlund pour «Triangle of Sadness»

Le réalisateur Ruben Ostlund  reçoit la Palme d'or pour son film "Triangle of Sadness". (VALERY HACHE / AFP)

Le jury a rendu son verdict. C’est Triangle of Sadness de Ruben Östlund qui a obtenu la prestigieuse récompense du festival. C’est la deuxième fois que le réalisateur reçoit cette récompense.

La Palme d’or est donc finalement revenue à Ruben Östlund pour son film Triangle of Sadness. C’est la deuxième fois que le réalisateur suédois reçoit la plus prestigieuse récompense du Festival de Cannes qu’il avait déjà obtenue en 2017 pour son film The Square. Le prix a été décerné ce samedi 28 mai par le jury présidé par l’acteur français Vincent Lindon et composé de Asghar Farhadi, Rebecca Hall, Ladj Ly, Jeff Nichols, Deepika Padukone, Noomi Rapace, Joachim Trier et Jasmine Trinca.

Le Grand Prix du jury a été décerné à deux film ex-aequo. Claire Denis a été récompensée pour son film The Stars at Noon et le réalisateur belge Lukas Dhont pour son long-métrage Close.

Le prix d’interprétation masculine a été attribué au Sud-coréen Song Kang-ho pour Les bonnes étoiles du Japonais Hirokazu Kore-Eda. Acteur fétiche de son compatriote Bong Joon-ho, et star de son film Parasite, Palme d’Or 2019, il joue dans ce film de Kore-eda un homme impliqué dans un trafic de bébés, qui va former une petite famille de bric et de broc autour de lui.

L’actrice iranienne Zar Amir Ebrahimi, qui a dû quitter l’Iran pour la France en 2008 à la suite d’un scandale sexuel, a quant à elle été couronnée samedi du prix d’interprétation féminine pour son rôle dans le thriller d’Ali Abbasi Les nuits de Mashhad. L’actrice s’est exprimée en farsi en recevant son prix. « Ce soir j’ai le sentiment d’avoir eu un parcours très long avant d’arriver ici sur cette scène (…) un parcours marqué par des humiliations », a-t-elle dit, remerciant la France de l’avoir accueillie.

Le Prix du 75e anniversaire du Festival de Cannes a été décernées aux frères Jean-Pierre et Luc Dardenne pour leur film Tori et Lokita.

Le réalisateur sud–coréen Park Chan-Wok a quant à lui reçu le prix de la mise en scène pour son thriller A Decision to Leave.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s