Aide militaire à l’Ukraine: le président Duda déçu par la position de l’Allemagne avec la Pologne


Le ministre polonais des Affaires étrangères Zbigniew Rau écoute la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock lors d'une conférence de presse conjointe à Berlin, en Allemagne, le 24 mai 2022. REUTERS - TOBIAS SCHWARZ

La Pologne figure aux avant-postes parmi les pays européens par son soutien à l’Ukraine, à commencer par l’accueil de réfugiés, mais aussi par son soutien à Kiev. Ce soutien est également militaire avec le transfert de plus de 200 chars soviétiques T-72. Un accord prévoit que l’Allemagne soutienne Varsovie en fournissant à son voisin du matériel moderne pour remplacer celui cédé à l’Ukraine.

La mise en pratique de l’accord piétine. Ce qui a provoqué à nouveau une critique sévère de Varsovie contre Berlin.

« Une profonde déception ». Andrzej Duda estime que l’Allemagne n’a pas tenu ses promesses à l’égard de Varsovie. « Nous avons transmis des chars à l’Ukraine, et c’en était un nombre important », a déclaré M. Duda lors du Forum économique de Davos.

Le président polonais reproche à Berlin de ne pas avoir livré à son pays des chars modernes pour compenser ceux de fabrication soviétique que la Pologne a donné à l’Ukraine. La République tchèque a aussi envoyé des chars T-72 en Ukraine et doit recevoir de l’Allemagne 15 Leopard 2.

Cette méthode permet aux combattants d’obtenir rapidement du matériel qu’ils maîtrisent. Le soutien allemand réside dans la livraison de chars plus modernes à ses voisins. Mais contrairement aux Tchèques, les Polonais veulent du matériel flambant neuf et moderne. Un problème pour l’Allemagne, car la Bundeswehr, elle-même, n’a presque pas de chars Leopard de dernière génération. D’où les irritations polonaises.

Ce mardi 24 mai, la ministre des Affaires étrangères allemande qui recevait son homologue polonais a déclaré : « Nous ne pouvons pas fournir du matériel lourd en appuyant sur un bouton ou en claquant des doigts, surtout pas à partir des stocks allemands ». Les négociations sont dans l’impasse. Cela ne va pas améliorer les relations entre les deux pays alors que Varsovie critique régulièrement l’Allemagne, jugée trop timorée dans son engagement aux côtés de l’Ukraine.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s