Quand Cannes s’empare des attentats de Paris en 2015

L'actrice belge Virginie Efira pose à son arrivée pour la 47e édition de la cérémonie des César du cinéma le 25 février 2022 à ParisL'actrice belge Virginie Efira pose à son arrivée pour la 47e édition de la cérémonie des César du cinéma le 25 février 2022 à Paris afp.com - Geoffroy VAN DER HASSELT

« Revoir Paris », film émouvant avec Virginie Efira et Benoît Magimel, a été projeté samedi au Festival de Cannes, avant la présentation dimanche de « Novembre » de Cédric Jimenez, autre long-métrage sur les lendemains des attentats de Paris en 2015.

« Revoir Paris », à la Quinzaine des réalisateurs, suit le parcours de deux rescapés de l’attaque terroriste d’une brasserie, qui se croisent dans un groupe de parole revenu sur les lieux quelques mois plus tard. « Novembre » (hors compétition) est une plongée au cœur de l’anti-terrorisme les jours suivant les évènements, avec Jean Dujardin.

Ces deux films s’inscrivent dans une année 2022 où le grand écran s’est attaché aux attaques jihadistes du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, en banlieue. Ces attentats ont fait 130 morts, dont 90 dans la salle du Bataclan avec un assaut en plein concert.

En février, un film en compétition à la Berlinale, « Un año, una noche », dressait d’ailleurs le bouleversant portrait de survivants de l’attaque du Bataclan. Dans « Amanda » (2018), l’attentat n’était pas relié à ceux de 2015.

Pour « Revoir Paris », Alice Winocour s’est inspirée de l’histoire de son frère, un rescapé du Bataclan et de la communauté des survivants qu’elle a pu approcher.

Mia, jouée par Virginie Efira, ne se souvient plus de l’attaque quand Thomas, incarné par Benoît Magimel, se souvient de tout.

– « Comme des fantômes » –

« L’attentat est comme un trou noir, le miroir a éclaté, après il faut recoller les morceaux, elle le fait dans cette relation et dans toute une sorte de chaîne (de rencontres d’autres survivants) », explique à l’AFP la cinéaste, après une projection longuement applaudie.

« Les personnages de Mia et de Thomas sont un peu pour moi comme des fantômes, un peu dans les limbes, ne font plus partie de la communauté humaine ». « Elle déambule dans sa mémoire mais revient petit à petit dans le monde réel », glisse la réalisatrice.

Le sujet est lourd mais jamais cafardeux. Alice Winocour, dont c’est le 4e long-métrage, a choisi Virginie Efira car elle collait à ce personnage « qui ne s’apitoie pas sur elle-même ».

Benoît Magimel, rencontré par l’AFP, s’est également retrouvé dans Thomas. « Avec le temps, j’aime bien trouver des rôles en résonance avec des choses que je peux avoir vécues, là j’y ai trouvé des choses que je comprenais, comme se réparer à plusieurs, et puis il ne se victimise pas ». Benoît Magimel a combattu dans sa vie des addictions à la drogue.

Le comédien est parfait dans le rôle de cet homme cassé qui répare les autres. « J’aime filmer dans tous mes long-métrages une sorte de fragilité derrière la carapace, comme Matt Dillon dans +Proxima+ ou Matthias Schoenaerts dans +Maryland+ qui abordait déjà le sujet du post-traumatisme », dissèque la cinéaste.

– « La mort, pour parler de la vie » –

« Ça m’a rappelé +De son vivant+ (Emmanuelle Bercot) où on partait aussi de la mort pour parler surtout de la vie », met en parallèle Benoît Magimel, qui a obtenu un César pour ce film.

« Revoir Paris » aborde aussi les proches, ceux qui n’étaient pas sur les lieux des attentats, et qui n’arrivent plus à communiquer avec les survivants. « Comment votre compagnon, votre épouse peut comprendre ça ? C’est pour ça qu’ils ont besoin d’être au contact des autres survivants », insiste Benoît Magimel.

« Ça m’a fait penser à +Voyage au bout de l’enfer+, Robert de Niro a besoin de son ami (Christopher Walken), il repart là-bas (au Vietnam) pour le ramener, pour se guérir avec lui », développe-t-il.

Chez Michael Cimino, ça finit mal. Dans « Revoir Paris », on entrevoit la lumière. « Tous ce que les terroristes veulent détruire est toujours là, la chaleur humaine, les lumières de Paris » conclut Alice Winocour.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s