Les Etats-Unis sur le point de débloquer 40 milliards de dollars pour l’Ukraine

Le dôme du Congrès américain le 2 décembre 2021Le dôme du Congrès américain le 2 décembre 2021 afp.com - Jim WATSON

Le Congrès américain s’apprêtait jeudi à débloquer une gigantesque enveloppe de 40 milliards de dollars pour l’Ukraine, illustration du soutien indéfectible promis par Joe Biden à Kiev.

« Les mesures d’aide à l’Ukraine sont bien plus que de la simple charité », a estimé le chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell. « La sécurité et les intérêts stratégiques américains seront façonnés par l’issue de ce conflit », a-t-il argué, à quelques heures d’un vote de la chambre haute du Congrès, qui devrait sans grande surprise approuver ces financements.

– « Continuité des institutions » –

Au sein de ce grand paquet d’aide: 6 milliards de dollars qui doivent permettre à l’Ukraine de s’équiper en véhicules blindés et renforcer sa défense anti-aérienne à l’heure où les combats font rage dans l’est et le sud du pays.

Près de 9 milliards de dollars sont également prévus pour assurer entre autres « la continuité des institutions démocratiques ukrainiennes », ainsi qu’un large volet humanitaire.

Mi-mars, le Congrès avait déjà débloqué près de 14 milliards de dollars pour la crise ukrainienne.

Mais le président américain Joe Biden réclamait depuis plusieurs semaines une énorme rallonge budgétaire afin de soutenir l’Ukraine dans la nouvelle phase du conflit.

Joe Biden fait régulièrement part de sa volonté de mener le grand combat des démocraties contre les régimes autoritaires. Or, selon le président américain, les ressources fournies par les Etats-Unis pour venir en aide à l’Ukraine étaient sur le point de s’assécher.

La Chambre américaine des représentants a déjà approuvé ces 40 milliards de dollars — l’équivalent du PIB du Cameroun en 2020 — la semaine dernière.

– « Payer » ou « le payer » –

Fait rare dans un Congrès si habitué aux querelles politiques: ces mesures bénéficient d’un très large soutien transpartisan.

« Quand il s’agit de Poutine, on choisit soit de payer maintenant, ou de le payer plus tard », a estimé le sénateur républicain Lindsey Graham, qui avait appelé au début du conflit à assassiner le président russe.

Après s’être cantonné à des armes vues comme défensives, Washington envoie désormais artillerie, hélicoptères et drones à l’armée ukrainienne, dont des soldats sont formés au maniement de ces armes aux Etats-Unis ou dans des pays tiers avant de retourner au front.

Quelque 9 milliards de dollars des fonds que le Congrès s’apprête à approuver doivent aussi permettre aux Américains de regarnir leurs propres stocks d’armement.

Allié traditionnel des présidents américains en matière de politique étrangère, le Sénat a aussi confirmé mercredi soir Bridget Brink, une diplomate de carrière, comme nouvelle ambassadrice du pays en Ukraine.

Les Etats-Unis n’avaient pas eu d’ambassadeur à Kiev depuis 2019.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s