A Marseille, un homme armé d’un couteau abattu par la police dans une zone commerciale

Un homme armé d'un couteau a été abattu par la police mercredi en début d'après-midi dans une zone commerciale de Marseille.Un homme armé d'un couteau a été abattu par la police mercredi en début d'après-midi dans une zone commerciale de Marseille. afp.com - FLORIAN DAVID

Un homme « menaçant » armé d’un couteau de cuisine a été abattu par la police mercredi après-midi dans une zone commerciale de Marseille. Une affaire qui a entraîné l’ouverture de deux enquêtes, dont une pour « homicide volontaire » par l’IGPN, la police des polices.

Les faits se sont produits aux alentours de 13 heures dans un magasin de la zone commerciale de La Valentine (11e arrondissement), dans l’est de la ville, où la police avait été appelée après que l’homme avait été repéré avec une arme blanche.

Il « s’est précipité sur la police » et les forces de l’ordre l’ont jugé « suffisamment menaçant » pour faire usage de leur arme de service, a indiqué une source policière à l’AFP.

L’individu déambulait « avec un comportement menaçant » et les policiers l’ont sommé « plusieurs fois de déposer son arme », a précisé la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens, dans un bref communiqué, avant un point presse annoncé en fin d’après-midi: mais il a « refusé d’obtempérer et s’est précipité en direction des policiers qui ont alors fait usage de leur arme à deux reprises », a ajouté la magistrate.

Aucun blessé n’est à déplorer, en dehors de l’auteur de l’agression, décédé rapidement des suites de ses blessures malgré l’intervention des marins-pompiers.

L’agresseur, qui serait âgé d’une cinquantaine d’années, est en cours d’identification. « Aucun élément de radicalisation n’a été relevé sur place par les témoins », a-t-on appris auprès d’une source proche de l’enquête, et la piste terroriste n’était absolument pas évoquée à ce stade.

Deux enquêtes distinctes ont été aussitôt ouvertes pour déterminer les circonstances exactes des faits, a précisé la procureure de Marseille: une première, confiée à la police judiciaire, pour « tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique », de la part de l’agresseur ; et une seconde, confiée à l’IGPN, pour « homicide volontaire », afin « de déterminer les conditions des tirs » émanant des forces de l’ordre.

La police des polices est systématiquement saisie lorsqu’un policier fait usage de son arme de service.

Selon une source proche de l’enquête, les faits auraient été filmés par une caméra video, qui attesterait de l’état de légitime défense du policier.

– Deux semaines après le Pont-Neuf –

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a très rapidement réagi sur Twitter, remerciant sur Twitter les « policiers courageux qui ont neutralisé un individu menaçant, muni d’un couteau, dans une zone commerciale à Marseille ».

Un dispositif d’aide psychologique a été mis en place par la préfecture de police pour les témoins présents sur place.

Début mai, des rassemblements policiers avaient été organisés un peu partout en France à l’appel de plusieurs syndicats pour protester contre la mise en examen pour « homicide volontaire » d’un de leur collègue, un gardien de la paix de 24 ans qui avait tué deux hommes qui auraient forcé un contrôle la semaine précédente à Paris.

Cette qualification avait provoqué de vives réactions dans la profession, qui réclame notamment une « présomption de légitime défense » pour les policiers.

Les faits s’étaient déroulés dans la nuit du 24 au 25 avril, lorsqu’un policier de la Compagnie de sécurisation de la Cité (CSC), armé d’un fusil d’assaut, avait ouvert le feu sur le conducteur d’une voiture et son passager qui auraient tenté de se soustraire à un contrôle, sur le Pont Neuf, au coeur de la capitale.

Les deux hommes étaient décédés sur place et un troisième homme, lui aussi passager du véhicule, avait été blessé.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s