C1: pour le Ballon d’Or, l’Europe vote Benzema

La joie de l'attaquant français du Real Madrid, Karim Benzema, après son but marqué contre le Paris Saint-Germain, lors du 8e de finale retour de la Ligue des Champions, le 9 mars 2022 au Stade Santiago BernabeuLa joie de l'attaquant français du Real Madrid, Karim Benzema, après son but marqué contre le Paris Saint-Germain, lors du 8e de finale retour de la Ligue des Champions, le 9 mars 2022 au Stade Santiago Bernabeu afp.com - GABRIEL BOUYS

Karim Benzema a-t-il déjà une main sur le Ballon d’Or ? L’attaquant du Real Madrid crève les écrans cette saison en Ligue des champions et les experts ne lui voient guère de concurrents pour succéder à Lionel Messi au palmarès du prestigieux trophée.

« Benzema est seul en course pour le Ballon d’Or », estime ainsi Marca, le journal le plus vendu en Espagne, où personne ne doute que le numéro 9 de la « Maison Blanche » puisse enfin soulever le trophée, quasiment monopolisé par Cristiano Ronaldo et Lionel Messi depuis une décennie.

« Il est bon maintenant, mais il l’est depuis qu’il est arrivé. Désormais, ils ne peuvent plus lui enlever le Ballon d’Or », s’est emballé Florentino Pérez, le tout-puissant président du Real, samedi soir après le sacre de son équipe en Liga.

Comme il le fait chaque année pour l’un de ses joueurs, le club merengue a déjà commencé sa campagne sur les réseaux sociaux pour faire la promotion de son avant-centre fétiche en vue du vote des journalistes internationaux.

Hors d’Espagne, « KB9 » fait aussi quasiment l’unanimité: « +Benzemagic+ est un prétendant sérieux au Ballon d’Or », juge le journal italien Corriere dello Sport, alors que L’Equipe, à Paris, donne la parole à un ex-lauréat, Jean-Pierre Papin, qui affirme: « Pour moi, c’est aujourd’hui le meilleur attaquant du monde, le meilleur numéro neuf. Le dernier rêve pour Karim, c’est le Ballon d’Or. Je pense qu’aujourd’hui, il a un coup d’avance. »

– « L’ombre de Ronaldo » –

Régulier depuis des années, l’international français aux 94 sélections atteint actuellement des sommets en Ligue des champions: déjà 14 buts, dont neuf en phase d’élimination directe, avec deux triplés contre Paris et Chelsea.

Son doublé, et surtout sa prestation phénoménale en demi-finale aller contre Manchester City (4-3), n’ont fait que renforcer son aura. « Quel match fantastique ! Donnez le Ballon d’Or à mon gars +Benzi+ », a tweeté l’ancien Gunner et actuel joueur de Fenerbahçe, Mesut Özil.

Même ses adversaires sont impressionnés: « Actuellement, pour moi, Benzema est, avec Lewandowski, le meilleur attaquant au monde », a lâché Ilkay Gündogan, le milieu de terrain de City: « Il est bon des deux pieds, bon dans les airs. Je pense qu’il était sous-estimé par le passé ».

« Pendant longtemps, ajoute l’international allemand, il a été dans l’ombre de Cristiano Ronaldo surtout dans les médias, mais maintenant il reçoit enfin l’attention et la reconnaissance qu’il mérite ».

« Et il ne s’agit pas seulement de ce qu’il fait, mais surtout de la manière dont il le fait », s’enthousiasme cette semaine le magazine Kicker, en Allemagne, un pays où l’on attend pourtant depuis des années de voir récompensé Robert Lewandowski, le canonnier du Bayern deux fois meilleur joueur Fifa mais jamais Ballon d’Or.

– Sadio Mané en embuscade –

« Karim Benzema a plus de talent » que Lewandowski, tranche cependant dans Kicker l’ancien gardien international espagnol Santiago Canizares. « Il combine mieux, il joue souvent loin de la surface, il peut construire comme un numéro 10, tirer comme un 9 (…) Benzema est un joueur plus complet. »

Ses concurrents ? A part le Polonais, qui a peu de chances cette année après l’élimination du Bayern en quart de finale, Sadio Mané est sans doute le mieux placé.

Le Sénégalais a marqué les tirs au but décisifs qui ont offert la première CAN de son histoire à son pays et envoyé son équipe au Mondial.

« Quand vous n’êtes pas Messi ou Ronaldo, vous devez probablement remporter la Ligue des champions » pour avoir une chance de décrocher le Ballon d’Or, estime toutefois son entraîneur à Liverpool Jürgen Klopp.

En cas de finale Madrid-Liverpool, le trophée pourrait alors se jouer sur un match.

Le lauréat 2021-2022 sera désigné en septembre ou octobre par un jury de 100 journalistes (contre 170 auparavant) représentant les 100 premières nations du classement Fifa, ce qui élimine un certain nombre de votants africains qui auraient pu pencher pour Mané.

Il reste une demi-finale retour et peut-être une finale à Benzema pour entrer définitivement au panthéon du football.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s