Liberia: la justice finlandaise acquitte l’ex-rebelle Gibril Massaquoi, jugé pour crimes de guerre

L'ancien rebelle sierra léonais Gibril Massaquoi avait accepté de nous parler fin janvier (notre photo) lors des audiences finales de son procès, en Finlande, pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. © Thierry Cruvellier

Un tribunal finlandais a acquitté, vendredi 29 avril, un ex-rebelle sierra-léonais de 52 ans, jugé pour des crimes de guerre lors des dernières années de la guerre civile au Liberia, au terme d’un procès marqué par une délocalisation inédite sur le sol libérien.

La cour de Pirkanmaa, dans le sud-ouest du pays nordique, a estimé que l’accusation n’avait pas «prouvé avec une certitude suffisante» que Gibril Massaquoi, surnommé «l’Ange Gabriel», était impliqué dans les viols, meurtres et recrutements d’enfants soldats pour lesquels il était poursuivi.

Dans son jugement, le tribunal basé à Tampere a également considéré que «la défense avait démontré qu’il était probable que l’accusé n’était pas au Liberia au moment où les crimes ont été commis», a-t-il indiqué dans un communiqué.

Gibril Massaquoi était un haut responsable du Front révolutionnaire uni (RUF), un groupe armé sierra-léonais dirigé par le caporal Foday Sankoh, proche de l’ex-chef de guerre libérien devenu président, Charles Taylor. Il avait été arrêté en Finlande en 2020, où il vit en exil depuis 2008, après la mobilisation de l’ONG Civitas Maxima tentant de faire juger des responsables de la guerre civile.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s