Londres en appelle au « courage » pour fournir des armes lourdes à l’Ukraine

La ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss quitte le 10 Downing Street après un conseil des ministres, le 23 mars 2022 à LondresLa ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss quitte le 10 Downing Street après un conseil des ministres, le 23 mars 2022 à Londres afp.com - Tolga Akmen

La ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss a appelé mercredi à un renforcement des livraisons d’armes lourdes et d’avions à l’Ukraine, soulignant que le temps est au « courage » face à la Russie.

Dans un discours mercredi soir à la résidence officielle du lord-maire de la Cité de Londres, la cheffe de la diplomatie britannique a également souligné que la Chine doit « jouer selon les règles » et que « les agresseurs regardent ce qui s’est passé en Ukraine ». « Nous devons nous assurer qu’ils reçoivent le bon message », a-t-elle souligné.

Qualifiant le président russe Vladimir Poutine « d’opérateur voyou désespéré, qui n’a aucun intérêt pour les moeurs internationales », la cheffe de la diplomatie britannique a appelé à « redoubler notre soutien pour l’Ukraine », en proie à de féroces combats depuis l’invasion russe du 24 février.

« Armes lourdes, chars, avions – creuser dans nos stocks, accélérer la production, nous devons faire tout ça », a-t-elle insisté.

Mais selon Downing Street, le Royaume-Uni ne prévoit pas de fournir d’avions à l’Ukraine en raison de « difficultés spécifiques » d’équipement et d’entraînement, mais n’exclut « rien », notamment d’en fournir à d’autres pays qui eux en fourniraient à Kiev.

« Le monde aurait dû faire davantage pour dissuader l’invasion », a-t-elle poursuivi. « Nous ne ferons plus jamais cette erreur ».

« Certains soutiennent que nous ne devrions pas fournir d’armes lourdes, par crainte de provoquer quelque chose de pire », a-t-elle ajouté. « L’inaction serait la plus grande des provocations, le temps est au courage, pas à la prudence ».

« La guerre en Ukraine est notre guerre – c’est la guerre de tout le monde… parce que la victoire de l’Ukraine est un impératif stratégique pour nous tous ».

Quant aux sanctions économiques, « nous devons aller plus loin », a estimé Liz Truss. « Poutine ne doit trouver nulle part de quoi financer sa terrible guerre. Cela signifie stopper une bonne fois pour toutes les importations de gaz et de pétrole ».

Elle a par ailleurs souligné la détermination du Royaume-Uni de travailler « avec les Etats-Unis, l’UE et autres alliés sur un nouveau plan Marschall pour le pays » (l’Ukraine) lorsque viendra le temps de la reconstruction.

« Nous devons anticiper les menaces dans l’Indo-Pacifique, travailler avec des alliés comme le Japon ou l’Australie pour nous assurer que le Pacifique soit protégé », a-t-elle poursuivi. « Nous devons nous assurer que des démocraties comme Taïwan soient en capacité de se défendre ».

Elle a en outre souligne que « Pékin n’a pas condamné l’agression russe ou ses crimes de guerre », et que « les exportations russes vers la Chine ont augmenté de presque un tiers au premier trimestre ».

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s