Guerre en Ukraine: Washington et ses alliés à Ramstein pour renforcer les capacités militaires de Kiev


Le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin lors d' une conférence de presse après une réunion avec des membres d'un groupe consultatif sur la sécurité de l'Ukraine  en allemagne, le 26 avril 2022. AFP - ANDRE PAIN

C’est une petite musique que la base américaine de Ramstein, en Allemagne, n’avait plus entendue depuis longtemps : les réceptions protocolaires, les bannières de l’OTAN déployées et l’accueil d’une quarantaine de pays, réunis mardi 26 avril pour « générer des capacités supplémentaires pour les forces ukrainiennes », selon Lloyd Austin, le secrétaire américain à la défense.

« L’Ukraine croit clairement qu’elle peut gagner et c’est aussi le cas de tout le monde ici. Nous allons continuer à remuer ciel et terre pour pouvoir les satisfaire. »

Une réunion qui est la première d’une longue série, selon le chef du Pentagone, qui a annoncé que Washington et ses alliés se réuniront désormais tous les mois. Avec un objectif clair : organiser l’action des « nations de bonne volonté pour intensifier [les] efforts, coordonner [l’]assistance, et se concentrer sur la victoire du combat d’aujourd’hui et des combats à venir », a précisé M. Austin.

Un tournant pour Berlin

La principale annonce sur le sujet est venu de Berlin, qui a décidé d’autoriser la livraison à l’Ukraine d’une cinquantaine de blindés antiaériens de type Guepard, marquant un tournant dans la politique prudente suivie jusqu’ici par le gouvernement d’Olaf Scholz.

Ces équipements seront livrés par l’industrie allemande de la défense. La ministre de la défense allemande, Christiane Lambrecht, présente à Ramstein, n’a pas exclu que Berlin approuve d’autres livraisons d’armes lourdes, que des entreprises allemandes ont proposé de fournir à Kiev.

Lundi, les Etats-Unis avaient annoncé une nouvelle aide militaire pour l’Ukraine de 700 millions de dollars (650 millions d’euros), qui porte leur assistance à 3,4 milliards de dollars. Washington fournit désormais des armes lourdes pour contrer les forces russes, qui se concentrent dans l’est et le sud de l’Ukraine, après avoir échoué à s’emparer de Kiev. « Nous n’avons pas de temps à perdre », a précisé M. Austin, car« les semaines à venir seront cruciales pour l’Ukraine », au moment où la Russie tente de prendre le contrôle total du sud de l’Ukraine et de la région du Donbass.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a estimé que la victoire de son pays n’était qu’une question de temps. « Grâce au courage, à la sagesse de nos défenseurs, grâce au courage de tous les Ukrainiens, de toutes les Ukrainiennes, notre pays est un symbole de la lutte pour la liberté », a-t-il annoncé dans son adresse, lundi soir.

Sergueï Lavrov : « Le danger est grave »

Alors que la guerre en Ukraine génère des tensions sans précédent entre la Russie et l’Occident, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a agité la menace d’une extension du conflit pouvant dégénérer en guerre mondiale. « Le danger est grave, il est réel, on ne peut pas le sous-estimer », a-t-il dit. L’armée russe a annoncé avoir frappé une centaine de cibles en Ukraine, lundi, notamment des installations ferroviaires dans le centre du pays.

Lire aussi :Article réservé à nos abonnésVladimir Poutine, le culte de la guerre

Le ministère de la défense ukrainien a affirmé que l’armée russe continuait de renforcer ses défenses antiaériennes, de reconstituer les pertes liées à l’offensive précédente et de bombarder des infrastructures. Il ajoute que les troupes de Moscou, qui subissent des pertes, se regroupent dans le Sud et tentent d’avancer en direction de Zaporijia, ville située sur le Dniepr, à l’ouest du Donbass.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s