Présidentielle 2022 : Derniers instants de la campagne sur le terrain pour les deux candidats

Le candidat à la présidentielle et président français Emmanuel Macron salue les habitants lors d'une halte électorale le jeudi 21 avril 2022 à Saint-Denis, en région parisienne.Le candidat à la présidentielle et président français Emmanuel Macron salue les habitants lors d'une halte électorale le jeudi 21 avril 2022 à Saint-Denis, en région parisienne. (Ludovic Marin, Piscine via AP)

À deux jours du scrutin du deuxième tour de l’élection présidentielle en France, ce dimanche 24 avril, les deux candidats Emmanuel Macron, président sortant et la candidate d’extrême-droite Marine Le Pen vivent les derniers instants de campagne avec des meetings en région. Vivez en direct la dernière ligne droite de ce moment central dans la vie démocratique de la France.

Pour Emmanuel Macron, Marine Le Pen « a réussi à avancer masquée »

Tirant le bilan de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a affirmé vendredi 22 avril que son opposante Marine Le Pen était parvenue à « avancer masquée », cependant que « les fondamentaux de l’extrême droite sont là ».  

« Des millions de nos compatriotes se sont portés vers son parti et son projet parce qu’elle a donné le sentiment qu’elle répondait au problème de pouvoir d’achat. Mais ses réponses ne sont pas viables. Une ambiguïté s’est créée, mais je pense que les fondamentaux de l’extrême droite sont là », a affirmé le président candidat, interviewé par France Inter au dernier jour de la campagne officielle.

La candidate du RN « se nourrit même de choses que je n’ai pas réussi à faire, c’est-à-dire apaiser certaines colères, répondre suffisamment vite à des demandes, et en particulier, réussir à donner des perspectives de progrès et de sécurité aux classes moyennes et aux classes populaires françaises », a admis M. Macron. 

Selon lui, le débat qui a opposé les deux finalistes mercredi a clairement permis de mettre en lumière ce qu’est « l’extrême droite ». Il a fustigé « un projet qui consiste à interdire le voile dans l’espace public, c’est-à-dire rompre avec la laïcité à la française », « un projet qui consiste à ne pas respecter la Constitution, à sortir des textes fondateurs de notre Europe, bâtis après la Seconde Guerre mondiale, et qui protègent les individus, le droit des personnes et des libertés ».

« Mme Le Pen est l’héritière d’un père, d’un parti et d’une idéologie qui a aussi reposé sur beaucoup d’antisémitisme », a-t-il encore accusé.

En France, un électorat de gauche désabusé arbitré au second tour.
 Leur coeur bat très à gauche. En 2017, au second tour de la présidentielle en France, ils avaient donné leur voix à Emmanuel Macron pour faire barrage à la dirigeante de l’extrême droite Marine Le Pen. Cinq ans plus tard, ils sont désabusés et face au même duel ils hésitent.

Les électeurs du leader de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon, arrivé troisième au premier tour le 10 avril (21,95% des voix), sont plus que jamais courtisés par le président-candidat, 44 ans, ancien ministre d’un gouvernement socialiste qui se présente comme n’étant ni de droite ni de gauche. Mais ils sortent refroidis du quinquennat.

Après le choc du 21 avril 2002 et la qualification surprise de l’extrême droite pour la première fois au second tour d’une présidentielle, la tradition s’est établie en France d’un « front républicain » des grands partis de droite et de gauche pour empêcher les nationalistes d’arriver au pouvoir. 

  Marine Le Pen fustige Emmanuel Macron, descendu de « l’Olympe » et qui « n’aime pas les Français ».

Au dernier jour de la campagne présidentielle vendredi, la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen a opposé sa relation aux Français à celle du président candidat, descendu « de l’Olympe exclusivement pendant quelques jours » et à la « relation toxique » avec le « peuple ».

« La vraie question, c’est +est-ce qu’on peut arracher les Français à l’abstentionnisme en refusant de faire campagne comme il l’a fait avant le premier tour et en descendant de l’Olympe exclusivement pendant quelques jours+ », a attaqué la candidate d’extrême droite, interviewée par Europe1 et CNews.

Emmanuel Macron a ainsi voulu, « plutôt que de présenter son projet, insulter gravement son adversaire », a accusé Mme Le Pen.

« Cela fait huit mois que je cherche dans cette campagne présidentielle à arracher les Français à l’abstentionnisme », a-t-elle plaidé à deux jours du second tour, affirmant qu' »Emmanuel Macron (la) traite +d’extrême droite+, il traite donc des millions de Français d’+extrême droite+ » – et précisant qu' »extrême droite est une insulte ». 

A l’inverse, « jamais je n’ai eu de propos à l’égard des électeurs d’Emmanuel Macron exprimant un tant soit peu une hostilité », a affirmé Marine Le Pen.

L’ex-président brésilien Lula apporte son soutien à Emmanuel Macron.
 L’ancien président du Brésil Luiz Inacio Lula da Silva a appelé jeudi 21 avril à « vaincre l’extrême droite » en soutenant le président sortant Emmanuel Macron qui, selon lui, « incarne le mieux les valeurs démocratiques et humanistes ».

« Il est fondamental de vaincre l’extrême droite et son message de haine et de préjugés. C’est ce que désirent et espèrent tous les démocrates (…) à travers le monde », a insisté la figure de gauche dans une série de tweets publiés sur son compte officiel.

Au premier tour, l’ex-président brésilien (2003-2010) avait soutenu le candidat de la France insoumise (gauche radicale) Jean-Luc Mélenchon.

M. Lula estime désormais que le président sortant « est celui qui incarne le mieux les valeurs démocratiques et humanistes » face à sa rivale d’extrême droite Marine Le Pen lors du scrutin de dimanche.

Dans un tweet en français, il juge que « le futur de la démocratie est en jeu en Europe et dans le monde ».

L’impact des élections en France « va au-delà de ses frontières », a asséné celui qui figure en tête des sondages face au président d’extrême droite Jair Bolsonaro dans les intentions de votes pour la présidentielle d’octobre au Brésil.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s