Tir mortel sur un tournage: les producteurs de « Rust » ont commis des fautes, selon les autorités

L'acteur Alec Baldwin à New York en avril 2019L'acteur Alec Baldwin à New York en avril 2019 afp.com - Angela Weiss

Les producteurs du film « Rust » sont responsables de manquements concernant les conditions de sécurité sur le tournage où Alec Baldwin a tué la directrice de la photographie, a estimé mercredi un rapport des autorités du Nouveau-Mexique.

Le 21 octobre dernier, dans un ranch de Santa Fe, l’acteur et producteur manipulait un revolver tandis qu’il travaillait une scène avec Halyna Hutchins et l’arme qu’il pensait inoffensive s’était déclenchée, blessant mortellement la cinéaste.

La police n’a pas encore engagé de poursuites pénales mais n’exclut pas de le faire, y compris contre Alec Baldwin.

Le département de l’environnement de l’Etat du Nouveau-Mexique, dans le sud-ouest des Etats-Unis, a mené sa propre enquête dans un dossier civil portant sur les règles d’hygiène et de sécurité du tournage.

Les producteurs du film « Rust » ont « fait preuve d’une indifférence manifeste à l’égard des risques associés aux armes à feu en omettant systématiquement d’appliquer leurs propres protocoles de sécurité », souligne leur rapport.

Ils n’ont pas fait assez « pour s’assurer qu’on accordait à la gestion des armes létales le temps et l’attention nécessaires pour assurer la sécurité des équipes », ajoute le texte.

L’Etat du Nouveau-Mexique a ainsi délivré aux producteurs une amende civile de 136.793 dollars et un procès-verbal impliquant une faute délibérée.

Il s’agit de la plus haute amende possible selon les lois de l’Etat, a indiqué le département de l’environnement du Nouveau-Mexique dans un communiqué.

L’enquête criminelle, sans lien avec cette décision, est toujours en cours.

La famille de Halyna Hutchins a porté plainte contre Alec Baldwin et les producteurs du film, et d’autres plaintes au civil ont été déposées.

Alec Baldwin a assuré qu’on lui avait dit que son arme ne contenait pas de balles réelles, que Halyna Hutchins, la victime, lui avait demandé de viser dans sa direction, et qu’il n’avait pas tiré sur la gâchette au moment du coup de feu mortel.

« J’ai le sentiment que quelqu’un est responsable pour ce qu’il s’est passé, et je ne sais pas de qui il s’agit. Mais ce n’est pas moi », a-t-il dit lors d’un entretien en décembre dernier.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s