En Suède, 9 policiers blessés dans une nouvelle manifestation contre l’extrême droite

Des véhicules de police incendiés pendant une manifestation contre l'extrême droite, le 15 avril 2022 à Örebro, dans le centre de la SuèdeDes véhicules de police incendiés pendant une manifestation contre l'extrême droite, le 15 avril 2022 à Örebro, dans le centre de la Suède afp.com - Kicki NILSSON

Des manifestants dénonçant l’intention d’un groupuscule d’extrême droite de brûler un Coran à Örebro dans le centre de la Suède s’en sont pris à la police vendredi, faisant selon les autorités au moins neuf blessés parmi les forces de l’ordre.

Peu avant 19h00 (17h00 GMT), la police indiquait dans un communiqué qu’un « total de quatre policiers (étaient) blessés – l’un d’entre eux a reçu une pierre sur la tête ».

« Un membre du public a aussi été blessé après avoir reçu une pierre sur la tête », est-il précisé.

Un peu plus tard, un cinquième blessé avait été annoncé parmi les policiers.

Enfin, une porte-parole des forces de l’ordre avait fait état de nouveaux blessés.

« Trois ou quatre autres policiers blessés, tous avec des blessures légères. Il y a, par exemple, des bras cassés et des policiers qui ont été frappés par des pierres », a affirmé au quotidien Aftonbladet Diana Qudhaib.

La manifestation, qui rassemblait quelque 200 personnes selon les médias locaux, a été dispersée en début de soirée.

C’est le deuxième jour consécutif qu’un incident de ce type se produit en marge d’un rassemblement du mouvement anti-immigration et anti-Islam « Ligne dure » dirigé par le Dano-Suédois Rasmus Paludan, qui organise actuellement une tournée en Suède en ciblant des quartiers à forte communauté musulmane.

A chacun de ses rassemblements, avec quelques sympathisants seulement, il brûle un Coran, ou s’essaie à l’autodafé.

A Örebro, sa manifestation s’est tenue dans un parc à proximité du centre-ville et non pas dans le quartier initialement envisagé.

e

Des manifestants jettent des pierres contre un rassemblement d'un groupuscule d'extrême droite, le 15 avril 2022 à Örebro dans le centre de la SuèdeDes manifestants jettent des pierres contre un rassemblement d’un groupuscule d’extrême droite, le 15 avril 2022 à Örebro dans le centre de la Suède afp.com – Kicki NILSSON

Jeudi, des troubles avaient éclaté en fin d’après-midi à Linköping, faisant trois blessés parmi les policiers.

La cheffe du gouvernement a condamné ces débordements et les attaques contre les forces de l’ordre.

« En Suède, les gens sont autorisés à exprimer leurs opinions, qu’elles soient de bon ou de mauvais goût, cela fait partie de notre démocratie. Peu importe ce que vous pensez, vous ne devez jamais recourir à la violence. Nous ne l’accepterons jamais », a dit Magdalena Andersson à l’agence de presse TT.

Des policiers sur les lieux d'une manifestation contre l'extrême droite, le 15 avril 2022 à Örebro, dans le centre de la Suède
Des policiers sur les lieux d’une manifestation contre l’extrême droite, le 15 avril 2022 à Örebro, dans le centre de la Suède afp.com – Kicki NILSSON

« C’est exactement le genre de réactions violentes qu’il (Rasmus Paludan, ndlr) veut voir. Le but même est d’inciter les gens à s’opposer les uns aux autres », a-t-elle ajouté.

M. Paludan a provoqué des incidents à plusieurs reprises ces dernières années.

En novembre 2020, il avait été arrêté en France puis expulsé. Cinq autres militants avaient été arrêtés en Belgique peu après, accusés d’avoir voulu « propager la haine » en brûlant un Coran à Bruxelles.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s