Guerre en Ukraine : la disparition du croiseur Moskva va-t-elle changer la donne ?

Cette image satellite fournie par Maxar Technologies montre le croiseur Moskva, dans le port de Sébastopol, en Crimée, le 7 avril 2022.Cette image satellite fournie par Maxar Technologies montre le croiseur Moskva, dans le port de Sébastopol, en Crimée, le 7 avril 2022. AP Photo/2022 Maxar Technologies

Le 14 avril, le croiseur Moksva, navire amiral de la flotte russe en mer Noire, a coulé. Les causes du naufrage restent difficiles à déterminer. L’Ukraine et la Russie ont une version différente des faits. Il s’agit dans tous les cas d’un énorme revers pour Moscou.

Kiev affirme que le navire a été touché par un missile ukrainien. De son côté, Moscou estime que la perte du croiseur est dûe à un incendie accidentel. Sans version concordante des faits, impossible de déterminer les circonstances du naufrage du croiseur Moskva, vaisseau amiral russe en mer Noire, survenu ce 14 avril.  

À quoi servait le Moskva ? 

Le croiseur russe a été mis en service en 1983. À l’époque, il portait le nom de Slava, qui signifie “Gloire” en russe. Avec 16 lanceurs de missiles antinavires et de nombreuses armes anti-sous-marins et anti-aériennes, il était le porteur de missiles russes le plus important dans la mer Noire. Il mesurait 186 mètres de long, pesait plus de 13 000 tonnes  et pouvait compter jusqu’à 680 membres d’équipage. Sa vitesse maximale était de 32 nœuds, soit 59 km/h. Son appellation de “navire amiral” vient du fait qu’il était en mesure de coordonner plusieurs autres navires simultanément.

En 1995, le navire change de nom pour devenir le Moskva, le nom russe pour “Moscou.” Il se contente d’effectuer de simples exercices en mer Noire jusqu’en 2008. Il joue un rôle clé lors de l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014. Il a servi à bloquer la flotte ennemie dans le lac Donouzlav, situé au nord de Sébastopol. Cependant, ses faits d’armes les plus importants ont eu lieu dans une autre zone géographique. En 2015, le Moskva est affecté en mer Méditerranée afin de protéger la base aérienne russe de Hamimim en Syrie.

Au moment où Vladimir Poutine ordonne l’invasion de l’Ukraine, le navire est affecté à l’île des Serpents, une petite île au sud d’Odessa dans la mer noire. Le Moskva « assurait la couverture aérienne des autres vaisseaux pendant leurs opérations, notamment le bombardement de la côte et les manœuvres de débarquement », détaille sur Telegram le porte-parole de l’administration militaire régionale d’Odessa Sergueï Bratchouk. Le 25 février, le Moskva avait demandé aux gardes frontières de l’île Serpents de se rendre, ce à quoi ils avaient répondu “Navire russe, va te faire foutre.”

Est-ce que sa perte va poser problème pour la stratégie russe ?

Les avis divergent sur l’importance de cette perte pour l’armée russe. Le porte-parole du Pentagone John Kirby considère que c’est “un coup dur” pour la flotte russe dans la région. “Cela aura des conséquences sur leurs capacités” de combat, car le navire était un “élément clé de leurs efforts pour établir une domination navale en mer Noire”, précise-t-il sur la chaîne de télévision américaine CNN

Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire française auprès de l’ONU explique ce 15 avril sur la chaîne de télévision  française France Info que “c’est un coup remarquable de la part de l’Ukraine qui va désorganiser la flotte russe au large d’Odessa.” Selon le général, “cette ville ne peut pas être prise par la terre.”

Interrogé par le quotidien français Le Monde ce 15 avril, Hugo Decis, chercheur à l’IISS spécialiste des questions navales, considère que “le naufrage du Moskva est une perte importante mais pas de nature à bouleverser l’opération russe.” Il rappelle cependant qu’il s’agit « vraisemblablement (du) bâtiment militaire le plus important, en tonnage, coulé depuis la seconde guerre mondiale.”

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s