CAN-2022 : match de la peur entre Algérie et Côte d’Ivoire, le reste du groupe E savoure

Djamel Belmadi frustré du manque d’efficacité de ses joueurs contre la Guinée équatoriale. © Charly Triballeau, AFP

Champion d’Afrique en danger dans le groupe E ! L’Algérie affronte la Côte d’Ivoire dans un choc au sommet qui pourrait être déterminant pour la survie des Fennecs dans la CAN-2022. Dans l’autre match, la Sierra Leone fait face à la Guinée équatoriale. Le gagnant du duel aura toutes les chances de rejoindre les huitièmes de finale.

Le champion en titre sorti dès le premier tour ? Ce serait un autre séisme dans la CAN-2022, après l’élimination du Ghana. L’Algérie se trouve au pied du mur avant son choc, jeudi 20 janvier, contre la Côte d’Ivoire. Une défaite ou un match nul et les Fennecs rentreront à la maison et laisseront leur place en huitièmes à un des outsiders du groupe E, la Guinée équatoriale et la Sierra Leone, qui jubilent d’avoir su embêter les géants du continent.

« Situation d’urgence », résume Djamel Belmadi, le sélectionneur algérien. « C’est un match qu’on doit absolument gagner. »

Avec un seul point, et zéro but marqué, le tenant du titre connaît le contrat. Le péril est moins grand pour les « Éléphants », qui comptent déjà 4 points après leurs deux premiers matches du groupe E.

« Le pire scénario serait de ne pas être qualifié avec 4 points », lance le sélectionneur Patrice Beaumelle. Même en cas de défaite, la Côte d’Ivoire devrait terminer, au pire, parmi les quatre meilleurs troisièmes. Les Comores, troisièmes avec 3 points dans le groupe C, sont déjà moins bien classées.

En temps normal, une affiche digne d’une finale

Grand classique de la CAN, l’affiche Algérie-Côte d’Ivoire dès la phase de poules faisait savourer les amoureux du football. Beaucoup se prenaient à imaginer un scénario comme en 2019 où l’affiche Algérie – Sénégal avait été également la finale de la compétition. Désormais, il s’agit juste de survivre sans penser au 6 février prochain.

Fidèle à sa réputation, Belmadi a aussi répliqué sèchement à une question des médias. « Sur les deux (premières) rencontres, vous me parlez d’une Algérie ‘méconnaissable’, ‘désorganisée’, je ne suis pas du tout d’accord, je ne sais pas d’où vous sortez ça, ni si vous avez bien vu. C’est plutôt une Algérie inefficace, qui a manqué d’adresse », a-t-il riposté.

Son capitaine, Riyad Mahrez,  partage le constat :  « On fait de bonnes choses, on se crée beaucoup d’occasions, mais on manque d’efficacité », constate le joueur de Manchester City, qui veut faire preuve « d’optimisme ».

 « La pression, on vit avec, un peu plus de pression peut-être, vu la situation, il faut absolument gagner », ajoute le Mancunien. « Mais parfois on est obligés d’en passer par là, ça forge le groupe, l’équipe, ça nous pousse. »

Champion d’Afrique 2019, huitième de finaliste du Mondial-2018, les « Verts » ont montré qu’ils savaient jouer avec la pression, insiste Mahrez, qui « ne pense pas à la défaite ni au retour à la maison ».

Guinée équatoriale et Sierra Leone savourent

L’autre match du groupe E opposera deux équipes qui ont joué les trouble-fêtes d’une poule pourtant promise sur le papier à l’Algérie et à la Côte d’Ivoire. La Sierra Leone espère rallier, pour la première fois de son histoire, les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique. Cela passe par un succès face à la Guinée équatoriale, qui espère, quant à elle, renouer avec les performances du début des années 2010 (un quart de finale et une demi-finale)

La Sierra Leone peut savourer. Elle a arraché deux matches nuls aux deux favoris du groupe E. Un 0-0 contre l’Algérie puis un 2-2 contre la Côte d’Ivoire. En zone mixte, après cette dernière performance, les joueurs savouraient.

« Ces deux matches font partie des plus durs de ma vie. Ça nous donne forcément de la confiance pour la suite », expliquait Osman Kakay, défenseur de l’équipe au micro de France 24. « Ça a toujours été notre objectif. On ne venait pas là juste pour faire de la figuration. On venait là pour être compétitifs. On espère finir le travail lors du prochain match. »

Longtemps considéré comme international anglais, après une unique sélection contre la Suède en 2012, Steven Caulker a finalement rejoint les rangs de la Sierra Leone en décembre 2021. Une intégration qui s’est fait toute naturellement pour le défenseur de 30 ans, à le voir parader en zone mixte avec ses coéquipiers, enceinte crachant un son festif dans les mains.

« Je n’ai rejoint cette sélection qu’il y a quelques mois et c’est excitant. C’est génial de faire partie de ce groupe. Tout le monde fait sa part et [ces performances] sont un travail d’équipe », explique le joueur; qui a été débauché par le pays de son grand-père pour apporter son expérience.

« Ensemble, nous sommes invincibles »

« Pour nous, il n’y a pas de ‘meilleurs équipes’. Le football, c’est ce qu’il se passe sur le terrain. Ils avaient peut-être de grands joueurs mais on ne joue pas contre des noms. On est là pour gagner », annonçait le coach local, John Edward Keister, qui préside à la destinée de la sélection depuis 2017.

Leurs adversaires de jeudi, les joueurs de la Guinée équatoriale, n’étaient pas en reste après leur performance titanesque face à l’Algérie au Japoma Stadium : les hommes de Dani Guindos ont mis fin à la série d’invincibilité de l’Algérie qui durait pourtant depuis 35 matches.

« C’est l’un des plus beaux jours de notre vie », note Cosme Anvene. « L’Algérie a beau compter les meilleurs joueurs, nous sommes une famille et on a gagné. Nous n’avons pas un ‘top-joueur’, nous sommes un groupe uni et ensemble nous sommes invincibles. »

La rencontre entre les deux équipes aura tout d’un seizième de finale à 17 h, à Limbé.

FRANCE 24

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s