La Grèce réceptionne ses premiers Rafale livrés par la France

Trois avions de combat Rafale survolant Athènes, le 19 janvier 2022.

Trois avions de combat Rafale survolant Athènes, le 19 janvier 2022. afp.com – ARIS MESSINIS

Six avions de combat Rafale commandés à la France par la Grèce ont atterri mercredi sur la base militaire grecque de Tanagra, première livraison d’un partenariat franco-grec destiné à booster l’Europe de la défense et à contrer les ambitions turques en Méditerranée.

Athènes, confrontée à des tensions récurrentes avec la Turquie voisine, avait conclu il y a un an avec Paris un contrat, d’un montant d’environ 2,5 milliards d’euros, pour la livraison de 18 Rafale – 12 d’occasion et six neufs.

Elle avait ensuite affirmé en septembre 2021 son intention d’acheter six appareils supplémentaires – dont la signature n’a pas été annoncée – pour renforcer sa défense et son partenariat avec la France.

Après une démonstration aérienne et une brève cérémonie devant les six nouveaux Rafale alignés sur le tarmac, l’ambassadeur de France à Athènes Patrick Maisonnave s’est félicité que « seulement 16 mois séparent » la première annonce grecque et « l’arrivée de ces six premiers appareils aujourd’hui à Tanagra ».

« C’est je pense du jamais vu », a-t-il dit, en présence du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis et du PDG de Dassault Aviations Eric Trappier.

– Démonstrations de force –

La décision de négocier avec Paris avait été prise en septembre 2020 par Athènes en réaction aux explorations gazières de la Turquie et à ses démonstrations de force dans des eaux disputées avec la Grèce et Chypre.

La France s’était alors rangée au côté d’Athènes et avait envoyé des Rafale et des navires de guerre face au déploiement de navires militaires et de prospection turcs.

La Turquie, pays membre de l’Otan qui a des relations historiquement difficiles avec la Grèce voisine, également membre de l’Otan, a critiqué l’accord, estimant qu’il menaçait « la paix et la stabilité régionales ».

L’avionneur Dassault Aviation a déjà livré en juillet 2021 un premier Rafale d’occasion à la Grèce, prélevé sur la flotte de l’Armée de l’air française comme les 11 autres à venir.

Au contrat franco-grec sur les Rafale, s’ajoute une commande par Athènes de trois frégates de défense et d’intervention (FDI), pour un montant « de l’ordre de trois milliards d’euros ».

– Le Rafale davantage vendu à l’export –

Les trois frégates (baptisées Belharra à l’export) seront construites en France par Naval Group, pour être livrées à la marine grecque en 2025 et 2026. L’accord porte également sur une quatrième frégate en option.

Cet accord stratégique prévoit une clause d’assistance mutuelle par « tous les moyens appropriés » si les deux pays « constatent conjointement qu’une agression armée survient contre le territoire » de l’un des deux.

Pour la France, le contrat franco-grec représente la première vente du Rafale en Europe, vers laquelle Paris cherche à orienter ses exportations d’armements et susciter des coopérations. Fin mai, la Croatie a suivi avec une commande de 12 avions d’occasion.

Les Emirats arabes unis (80 appareils), le Qatar (36 appareils), l’Egypte (54) et l’Inde (36) sont les autres clients du Rafale à l’international.

Au total, le Rafale, conçu pour maintenir l’autonomie stratégique aéronautique française, a davantage été vendu à des pays partenaires qu’à l’armée française: sur les 404 avions neufs commandés à ce stade, 212 l’ont été par les six clients étrangers, selon son constructeur Dassault Aviation.

Les Français espèrent aussi pouvoir également vendre le Rafale à l’Indonésie, où un projet pour la fourniture d’au moins 36 appareils est « très bien avancé, selon la ministre de Florence Parly, ainsi qu’à l’Inde ou Dassault espère remporter des appels d’offres pour 110 avions pour l’armée de l’Air et 57 pour la Marine. A moins que New Delhi ne change son fusil d’épaule passe directement une commande de 36 appareils supplémentaires.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s